Brevet blanc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|VICE-RECTORAT DE NOUVELLE-CALEDONIE |Page 1/2 |
|DIVISION DES EXAMENS ET CONCOURS |Centres de Nouvelle-Calédonie |

DIPLOME NATIONAL DU BREVET - SERIE COLLEGE

SESSION NORMALE 2004FRANÇAIS

Première partie (1) : Texte littéraire suivi de questions + réécriture + dictée : 25 points
Durée : 1 H 30

|1 |Une tortue était[1], à la tête légère, |
| |Qui, lasse de son trou, voulut voir du pays. |
| |Volontiers[2]on fait cas d’une terre étrangère ; |
| |Volontiers gens boiteux haïssent le logis. |
|5 |Deux canards, à qui la commère |
| |Communiqua ce beau dessein,|
| |Lui dirent qu’ils avaient de quoi la satisfaire. |
| |« Voyez-vous ce large chemin ? |
| |Nous vous voiturerons, par l’air, en Amérique :|
|10 |Vous verrez mainte république, |
| |Maint royaume, maint peuple, et vous profiterez |
| |Des différentes mœurs que vous remarquerez.|
| |Ulysse en fit autant. » On ne s’attendait guère |
| |De voir Ulysse en cette affaire. |
|15 |La tortue écouta la proposition.|
| |Marché fait[3], les oiseaux forgent une machine |
| |Pour transporter la pèlerine[4]. |
| |Dans la gueule, en travers, on lui passe un bâton. || |« Serrez bien, dirent-ils, gardez de lâcher prise. » |
|20 |Puis chaque canard prend ce bâton par un bout. |
| |La tortue enlevée, on s’étonne partout |
| |Devoir aller en cette guise[5] |
| |L’animal lent et sa maison, |
| |Justement[6] au milieu de l’un et l’autre oison. |
|25 |« Miracle !criait-on : venez voir dans les nues |
| |Passer la reine des tortues. |
| |- La reine ! vraiment oui : je la suis en effet[7], |
| |Ne vous en moquez point » Elle eût...
tracking img