Brise marine, stéphane mallarmé : commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 7 (1557 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 11 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Stéphane Mallarmé, Brise Marine
Commentaire littéraire

Très en vogue au XVIII° siècle, le thème de l’exotisme sera plus amplement développé au cours du XIX° siècle par de nombreux poètes, notamment par ceux qualifiés de « poètes maudits » tels que Rimbaud ou Baudelaire. Ainsi, dans son recueil Poésies de 1865, Stéphane Mallarmé aborde lui aussi ce thème du voyage à travers son poème « BriseMarine ». Dans ce poème composé d’un dizain suivi d’un sizain, Mallarmé évoque son « Ennui » face au monde qui l’entoure et montre son aspiration à un monde nouveau. Le texte met donc l’accent sur l’abandon du monde connu et affirme, malgré une certaine hésitation, sa volonté d’échapper au réel du poète pour accéder à l’inconnu. Pour finir, ce désir de renouveau se traduit dans toute la personnedu poète et ce voyage devient le symbole de l’âme de Mallarmé et de son désir de changer sa condition.

Tout au long du poème, Mallarmé insiste sur son projet d’abandonner le monde qui est le sien. Il se présente comme disposé à rejeter divers éléments de ce monde mais le doute subsistera malgré tout.
Tout d’abord, Mallarmé met l’accent sur la description du monde qui l’entoure. Ce monde quiest marqué par la lassitude : « La chair est triste, hélas ! ». L’emploi de « hélas ! » traduit sa désillusion. Il est prêt à tout abandonner, rien ne peut le retenir : « Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux / Ne retiendra ce cœur […] / Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe / Sur le vide que la blancheur défend / Et ni la jeune femme allaitant son enfant ». Ce long passage devientlancinant par l’effet de nombreux enjambements. Les parallélismes avec la négation « ni » accentuent la détermination du poète quant à l’abandon de ce monde terne et sans espoir. « Rien » ne peut le retenir comme le montre la connotation négative des éléments cités : les jardins sont « vieux » et la feuille de papier, symbole de la création littéraire, demeure désespérément blanche. Cet univers estdevenu dépourvu de tout intérêt puisque Mallarmé l’a totalement exploré : « J’ai lu tous les livres ».
Toutefois, si ce monde ne stimule plus Mallarmé, il hésite à se lancer vers l’inconnu. En effet, son aspiration à un monde nouveau est uniquement fondée sur des sensations vagues : « Je sens que des oiseaux sont ivres / D’être parmi l’écume inconnue et les cieux ! ». En outre, le poète sembleavoir besoin de se persuader par l’emploi du futur de l’indicatif et de la phrase exclamative : « Je partirai ! ».
Il semble surtout vouloir éloigner les doutes de son esprit. Mais il avoue aussitôt que « un Ennui, désolé par les cruels espoirs, croit encore à l’adieu suprême des mouchoirs ». Ici encore, le verbe « croit » marque le doute de Mallarmé. D’autant plus que ces vers sont suivis dumodalisateur « peut-être » ajouté aux points de suspension : « Et peut-être, les mats, invitant les orages / Sont-ils de ceux qu’un vent penche sur les naufrages / Perdus, sans mats, ni fertiles îlots ». La synérèse du vers 14 indique que son interrogation dure. De plus, la répétition de « mats » associée au terme « perdus » renforce l’expression de son hésitation.
Il semble craindre de perdre sesrepères dans ce nouveau monde qui s’offre à lui.
Cependant malgré les doutes le désir d’évasion l’emporte. En effet, dès le second alexandrin il réitère comme un leitmotiv sa volonté de fuir : « Fuir ! là-bas fuir ! ». Elle est réaffirmée par « Je partirai ! ». Il semble donc décidé que « rien ne retiendra ce cœur ». L’accélération du rythme aux vers 9 et 10, les exclamations et l’impératifprésent insistent sur la proximité de son départ : « Je partirai ! Steamer balançant ta mature / Lève l’ancre pour une exotique nature ! ». Mallarmé a donc préféré le risque de l’aventure à l’immobilité dans le morne réel.
Ainsi, il affronte les doutes et se décide à voyager vers l’inconnu. Ce voyage sera marqué par sa relation à la mer et apparaitra comme une aventure vers l’exotisme.
En effet, ce...
tracking img