Britannicus : commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cette pièce de Racine met en avant le pessimisme de l’être humain en y racontant l’histoire d’un monstre aveuglé par ses passions dévorantes.
Racine souhaite ainsi mettre en avant la cruelleréalité des rivalités entre êtres humains, comme ici politique et amoureuse avec son demi-frère, Britannicus. Mais également l’hypocrisie telle que Narcisse, fourbe et vicieux, qui pousse Néron à enleverJunie et à éliminer ces ennemis Britannicus et sa propre mère , Agrippine. Dans cet ouvrage , Racine nous montre un personnage sans scrupule qui ferait tout pour arriver à ses fins : Néron use de tousles moyens dont il dispose grâce à son statut .
Dans l’acte 2 scène 3, par exemple, Néron fait du chantage à Junie en l’obligeant lors d’un entretien avec Britannicus de lui dire qu’elle ne l’aimeplus ou alors elle verra son bien-aimé éliminé : « Il vaut mieux que lui-même entende son arrêt de la bouche qu’il aime. Si ses jours vous sont chers, éloignez-le de vous », Cet scène met en avant lecôté malsain et cruel de son amour. Ce monstre est livré à des passions dévorantes et on devine à travers sa passion du pouvoir et de son utilisation les nombreuses décadences à venir. Agrippine, samère, est elle aussi prise d’une soif de pouvoir excessive qui se montrera comme une guerre cruelle contre son propre fils tous les deux à l’assaut du trône. Dans l’acte 3 scéne 5 Agrippine décide de selier avec Britannicus contre leur ennemi commun : Néron . Britannicus est quand à lui un être démissionaire qui , dés le début de l’œuvre se lamente et ne tente rien pour améliorer la situation : «Enfin on me l’enléve. Une loi trop sévére va séparer deux cœurs qui s’assemblait leur misére. Sans doute on ne veut pas que mélant nos douleurs Nous nous aidions l’un l’autre à porter nos malheurs »(Acte 1, scéne 3) . Cet œuvre est donc marqué par le jansénisme puisque les personnages, qu’ils soient honnêtes ou non, sont tous voués à une fin tragique : Junie se réfugie chez les Vestales,...
tracking img