Britannicus debut de la scene 1 de l’acte i

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Idée directrice de l’axe : Le spectateur de Britannicus trouve très vite dans ce début de scène un grand nombre d’informations.

Indices spatio-temporels

Le lieu : v.3-4 « Qu’errant dans le palais sans suite et sans escorte, / La mère de César veille seule à sa porte ? » Pour le spectateur, qui n’a pas lu la didascalie initiale ( « La scène est à Rome, dans une chambre du palais deNéron »), Albine en résume à sa manière la teneur.
L’époque : L’époque est suggérée par la célébrité des noms : Néron, empereur de Rome entre 54 et 68 après Jésus-Christ (né en 37).
Autres références historiques précises :
« Depuis trois ans entiers, qu’a-t-il dit, qu’a-t-il fait … » (v.25) Une note explique que cet indice temporel renvoie à l’adoption de Néron par Claude.
« Rome, depuisdeux ans, par ses soins gouvernée » (v.27). Nous savons donc exactement en quelle année nous sommes : en 56 ap.JC.
Le moment : Le moment exact où commence la pièce est indiqué dés le vers 2 : « Faut-il que vous veniez attendre son réveil ? »

L’action

L’élément-clé (l’élément perturbateur) est révélé progressivement au cours du texte :
v.10 – 14 : « Contre Britannicus, Nérons’est déclaré / L’impatient Néron cesse de se contraindre / Las de se faire aimer, il veut se faire craindre, / Britannicus le gêne … »
Mais il faut attendre le vers 54 pour en connaître la nature exacte : « Et ce même Néron, que la vertu conduit, / Fait enlever Junie au milieu de la nuit ».
On remarque donc que l’élément perturbateur s’est produit avant même que la pièce ne commence.Montrons ici sur un exemple comment la versification peut contribuer à renforcer l’idée : analysons le vers 13 : « Las de se faire aimer, il veut se faire craindre ». Analyse empruntée à Gilles Guilleron : Britannicus (L’oeuvre au clair 1993).
Agrippine y traduit la transformation psychologique que vit son fils et rend visible, à travers l'évocation de son besoin de domination, sonévolution vers la tyrannie.
On peut le commenter à partir des remarques suivantes :
Ø Le parallélisme des deux hémistiches et l'antithèse qu'ainsi il renforce entre les deux infinitifs aimer et craindre accentuent l'opposition éloquente entre l'idée d'un pouvoir qui garantit l'honneur de celui qui l'exerce et celle d'une autorité haïssable et monstrueuse.
Ø Ce parallélisme souligneégalement l'introduction du verbe de volonté : il veut, dont le mode et le temps ‑ indicatif présent ‑, et la place dans le vers, renforcent l'expressivité. En deux mots s'énonce le choix implacable de Néron.
Ø Les sonorités du premier hémistiche ‑ assonance en [e], élision du e muet de faire accompagnent la tristesse d'Agrippine dans le regard résigné qu'elle jette sur son fils. En revanche laprononciation du e muet de faire dans le second hémistiche, la vibrante que cette prononciation souligne, répercutée dans l'infinitif craindre et accentuée par la gutturale et la dentale traduisent son effroi devant le naissant besoin de tyrannie de Néron. Le théâtre appartenant d'abord à la voix des acteurs qui le jouent, le commentaire des effets de sonorités est important.
Ø Par lebouleversement psychologique ainsi mis en scène, se dit l'enjeu de la pièce. La volonté de prise de pouvoir de Néron est désignée ici comme tout à la fois illégitime et monstrueuse. C'est cette accession à un ordre inhumain qui assure le ressort tragique de la pièce et sa cohérence.

D’autres informations nécessaires pour comprendre la situation nous sont apportées par les diverses interventionsd’Albine :
Vers 15 à 18, nous apprenons qu’Agrippine, mère de Néron (« vous à qui Néron doit le jour qu’il respire ») a déshérité le fils de l’empereur Claude, Britannicus, prétendant légitime au trône de son père, pour porter au pouvoir « Domitius » (c’est à dire Néron, dont le nom latin était Lucius Domitius Tiberius Claudius Nero).
Vers 25 à 30, nous apprenons que Néron a été un bon...
tracking img