Britannicus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (736 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé : Racine : Britannicus : Acte II scène 2 : Monologue de Néron
Texte étudié :

NERON
Narcisse, c'en est fait, Néron est amoureux.

NARCISSE
Vous ?

NERON
Depuis unmoment mais pour toute ma vie
J'aime, que dis-je, aimer ? J'idolâtre Junie !

NARCISSE
Vous aimez ?

NERON

Excité d'un désir curieux,
Cette nuit je l'ai vue arriver en ces lieux,
Triste, levantau ciel ses yeux mouillés de larmes,
Qui brillaient au travers des flambeaux et des armes,
Belle, sans ornement, dans le simple appareil
D'une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil.
Queveux-tu ? Je ne sais si cette négligence,
Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence,
Et le farouche aspect de ses fiers ravisseurs,
Relevaient de ses yeux les timides douceurs.
Quoi qu'il ensoit, ravi d'une si belle vue,
J'ai voulu lui parler, et ma voix s'est perdue :
Immobile, saisi d'un long étonnement,
Je l'ai laissée passer dans son appartement.
J'ai passé dans le mien. C'est làque solitaire,
De son image en vain j'ai voulu me distraire.
Trop présente à mes yeux, je croyais lui parler,
J'aimais jusqu'à ses pleurs que je faisais couler.
Quelquefois, mais trop tard, je luidemandais grâce ;
J'employais les soupirs, et même la menace.
Voilà comme, occupé de mon nouvel amour,
Mes yeux sans se fermer, ont attendu le jour.

Racine, Britannicus, 1669 (acte II, scène 2)Commentaire :


INTRODUCTION :

L’amour est un sentiment qui, de tout temps, et notamment pendant l’Antiquité, fut source de multiples conflits capables d’animer une familleentière. C’est sans doute pour cette raison qu’il constitue le domaine favori de Racine, comme le montrent Andromaque, Bérénice ou encore Phèdre. Une tirade extraite de Britannicus nous fait part desconséquences des sentiments qu’éprouve l’empereur Néron envers Junie.
Dans cette tirade, Racine fait le portrait de Néron qui met en valeur une peinture de l’amour.

I. Portrait de Néron.

C’est...
tracking img