Britannicus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Britannicus :

Le courant littéraire : le classicisme. Et plus précisément le théâtre classique, qui répond à des règles très précises (unité de temps, de lieu et d'action), et s'adresse le plussouvent au public de la cour. Tandis que Molière fait rire l'assemblée, Racine et Pierre Corneille apparaissent, eux, comme les plus grands tragédiens de l' époque. Composées en vers, leurs piècesparlent amour et politique, passions humaines et actes héroïques.

Les personnages principaux :

Néron : fils naturel d'Agrippine et fils adoptif de l'empereur Claude, Néron est un « monstre naissant »d'après Racine (cf. : Préface). Personnage très noir, il apparaît d'abord vertueux puis s' émancipe de sa mère au fur et à mesure qu'augmente ses envies de puissance et de pouvoir. Sa mère ad'ailleurs négocié avec l'empereur sa future accession au trône, au détriment du propre fils de celui-ci, Britannicus. Mais Néron révèle son vrai visage : celui d'un tyran qui présente tous les signes de lafolie.

Britannicus : fils naturel de l'ancien empereur Claude. C'est lui qui aurait dû prendre la tête de l'empire, à la suite de son père. Sensible et naïf, il est écarté du pouvoir politique. Il seconsole de cette injustice dans l'amour. Crédule, il possède une confiance aveugle en Narcisse et ne comprend pas les injonctions à la prudence de Junie, qui tente de le mettre en garde contre Néron.Sa naïveté va le mener à sa perte.

Agrippine : c'est la mère possessive de Néron et la deuxième femme de Claude. Manipulatrice, elle nourrit énormément d'ambition pour son fils et ne recule devantrien pour l'aider à prendre le pouvoir. Son amour immense pour Néron est motivé par la gloire de son fils qui rejaillit sur elle. Jalouse, elle voit d'un mauvais œil l'attirance de Néron pour Junie. «(...) C'est à moi qu'on donne une rivale. Bientôt, si je ne romps ce funeste lien, La place est occupée, et je ne suis plus rien. » (v. 880-82). Mais cet amour l'aveugle et elle sera victime à son...
tracking img