britannique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (656 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Il est important de distinguer la théorie et la pratique du régime parlementaire britannique. En effet, ce régimed’exécutif bicéphale, composé du monarque la Reine Elisabeth 2 et du gouvernement,montre des particularités par rapport aux autres régimes parlementaires. Le régime parlementaire a été en premier britannique, vers le XIIIe siècle, ce fut un modèle pour les pays européens et nouspouvons voir que le régime parlementaire britannique s’oppose très fortement au régime présidentiel américain. En effet, le régime parlementaire est un régime de séparation souple des pouvoirs. Mais à ladifférence des autres régimes parlementaires, le régime parlementaire britannique n’est pas rationalisé. La Grande-Bretagne est un pays coutumier, il y manque des règles précises et écrites pour quele régimeparlementaire fonctionne bien et pour éviter la confusion des pouvoirs. La France, qui est un régime parlementairerationalisé, a inscrit depuis la Constitution de 1946 la responsabilité dugouvernement.

 La monarchie.
Le rôle du monarque a évolué : la monarchie absolue a évolué vers une monarchie libérale et parlementaire.
* La signification de la Couronne : c’est la plus ancienne desinstitutions britanniques. En 1688, une co-souveraineté fait du roi le King of Parlament = il tire son titre du parlement et non plus de Dieu. Son histoire est un long déclin qui a accompagné lahausse de pouvoir des chambres. Règle de succession au trône : règle de transmission héréditaire, fixée depuis 1701 = les hommes héritent en premier, et à défaut ce sont les femmes.
* Les attributions dumonarque : à l’origine, ses pouvoirs étaient absolus. Mais, de plus en plus, ils ont été limités. Aujourd’hui, les prérogatives royales ne sont exercées que formellement par le monarque. Ce sont despouvoirs et privilèges attachés à la Couronne sans autorisation expresse du parlement = en principe, le monarque en use discrétionnairement et n’est pas responsable de ses actes. Aujourd’hui, c’est...
tracking img