Bts économie d'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 9 (2130 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 6 - Corrigé

I. Le style de direction dépend du type d’organisation concerné

1. Jean-Luc Petithuguenin gère 35 nationalités

1. Gérer une entreprise multiculturelle suppose-t-il un style de management spécifique ?
Oui. C’est la raison pour laquelle sont proposées de nombreuses formations (séminaires, formations universitaires…) au management interculturel reposant sur dessupports théoriques relativement denses. Il s’agit en premier lieu d’une question d’efficacité : les différences culturelles peuvent être à l’origine de tensions, d’incompréhensions voire de conflits. Elles sont également sources de richesses et de créativité. Le management doit bien évidemment tenir compte de ces différents aspects. Mais attention : le management interculturel est le plus souventenvisagé non pas sous l’angle d’une diversité culturelle entre les différents acteurs d’une organisation du fait de leur origine, mais sous celui de divergences culturelles entre filiales d’une même entreprise multinationale. La question peut également se poser lors de fusions d’entreprises. Dans tous les cas, la question centrale reste la mise en œuvre de la stratégie par des acteurs dont la culture,individuelle ou collective peut ne pas être en phase avec les orientations retenus.

2. Montrez que ce style de management peut avoir une incidence sur la prise de décision.
La particularité du style de management de monsieur Jean-Luc Petithuguenin ne peut se résumer à la création et à l’intégration d’équipes multiculturelles : il repose également sur un certain paternalisme, qui conduitnotamment à privilégier le recrutement en interne, permettant ainsi aux salariés de Paprec d’espérer des promotions qu’ils n’auraient peut-être pas obtenues ailleurs. Plus généralement, ce type de management encourage l’association des salariés à la prise de décision et influe sur les méthodes de communication interne.

3. Quelles sont les motivations de Jean-Luc Petithuguenin ?
D’après Jean-LucPetithuguenin, il s’agit de pratiquer un management moderne, adapté aux réalités économiques et sociales actuelles (« Nous ne faisons pas de la charité mais du management du XXIe siècle »). Néanmoins, il semble acquis que ce type de management intègre des considérations humanistes, voire politiques : Jean-Luc Petithuguenin veut prouver qu’il est possible de « réussir » en créant des équipes de travailmulticulturelles

2. Covitex, un management paternaliste ?

1. Quel pensez-vous du style de management de Didier Gesp ?
Ce style de management, très paternaliste, se rencontre fréquemment dans les TPE et les PME à faible effectif. Il permet une certaine cohésion des salariés et limite les risques de conflits sociaux tout en fidélisant la main-d’œuvre. Un tel style de management s’avèrecependant très contraignant pour les dirigeants qui passent de nombreuses heures à gérer les difficultés professionnelles ou personnelles de leurs salariés…

2. Quels sont les risques de ce type de management ?
Le « contrat de confiance » tacite induit par ce type de management peut avoir certains effets négatifs pour l’entreprise :
– le dirigeant peut difficilement garder pour lui certainesinformations qui devraient normalement rester confidentielles (ex. : difficultés financières) ;
– il est plus difficile pour un dirigeant paternaliste de prendre des décisions douloureuses (ex. : licenciement). En outre, ces décisions sont souvent mal perçues par les salariés qui ont le sentiment d’avoir été trahis ;
– enfin, le temps passé à développer des relations personnalisées avec les salariéset leur famille peut constituer un handicap pour les dirigeants de PME souvent débordés et stressés.

II. Le style de direction dépend de la personnalité des dirigeants

3. Faut-il privilégier un management autoritaire ou être à l‘écoute des salariés ?

1. Quelle est l’importance de l’écoute pour un manager ?
Savoir écouter, mais aussi intégrer les informations reçues et en tenir compte...
tracking img