Bts commerce international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

L’épreuve E41-2 porte sur un diagnostic à l’international à réaliser pour une entreprise dans l’objectif de repérer ses forces et faiblesses face à un marché étranger qu’elle vise en particulier. Cette épreuve s’inscrit dans la continuité de l’étude de marché (E41-1).
En ce qui me concerne, il s’agissait d’observer si Parapluie de Jouy avait la capacité de commercialiser sesproduits sur le territoire japonais. Jusqu’à présent cette jeune entreprise n’exporte pas au Japon. Ce diagnostic est un préalable pour toute démarche à l’export. Il permet en outre de souligner les menaces et opportunités que présente le marché japonais qu’elle connaît peu. Ce diagnostic nous permettra de savoir si cette entreprise est apte de s’internationaliser au Japon.
Afin de réaliser cediagnostic international, notre binôme a rencontré le dirigeant de l’entreprise, Mr. Pascal Dill qui nous a fourni un certain nombre d’informations.
En premier lieu, ce rapport exposera le diagnostic interne de l’entreprise Parapluie de Jouy qui commercialise des parapluies haut de gamme, puis dans un second temps, le diagnostic externe du marché de parapluies japonais.
Pour terminer, desrecommandations sont formulées à l’entreprise.



Diagnostic Interne : De Jouy
| Forces | Faiblesses |
L’organisation | PME familiale : forte implication des membres de la famille pour le développement de l’entreprise. Il y aura une certaine stabilité et solidité. Proximité de Paris : Accueillir les partenaires étrangers. | Entreprise créée en mai 2010 : peu d’expérience sur le marché.Capitalentièrement détenu par la famille et limité à un montant modeste : problème pour financer le développement de l’entreprise. |
Le personnel | Personnel qualifié : agents commissionnés. Deux membres dans la Société : Etienne et Pascal Dill | Mais seulement deux agents pour l’ensemble du territoire français.Pas de salariés propres à l’entreprise.Donc pas de service export. |
L’expérience Export |L’associé a une connaissance assez importante des marchés étrangers notamment asiatiques grâce à la commercialisation des « page up ». | Part du chiffre d’affaires à l’export encore très faible.Expérience très récente. |
La production | La sous-traitance en Chine permet de réaliser des gains de production.Savoir-faire artisanal : Quartier des parapluiesTrois contrôles de qualité.22 ouvriers avec unsavoir-faire traditionnel | En revanche nombreux défauts de production. Donc il n’y a pas vraiment de produits « Made in France ».Risque de contrefaçon.Coûts de transport élevés. |
Les produits | Produits haut de gamme qui correspondent à l’image de la France au Japon. 3 gammes de parapluies (pliant, canne, mini) | Gamme assez étroite et restreinte.Parapluies « mini » ne plaisent pas aux clients. |La politique commerciale * Marque * Prix * Distribution | Marque « De Jouy » déposée à l’INPI.Prix acceptables : en cohérence avec le positionnement choisi par l’entreprise.Vente directe en magasins : Distribution sélective cohérente avec le positionnement retenu. A l’étranger, par le biais d’un importateur.Circuit court ce qui permet de limiter les intermédiaires donc moins de marge. |Marque pas très connue en France.Pas encore d’expérience dans plusieurs modes de distribution |
* Communication | Brochures en couleur en deux langues Participation régulière à des salons en France et à l’international (Chine)Site internetCeci montre la volonté des dirigeants à prospecter ces différents marchés. | Coûts de participation aux salons assez élevés compte tenu des moyensfinanciers limités. Ne participe pas aux salons sur le pavillon français : connaît les aides mais ne les utilisent pas. |
Diagnostic Export : Marché japonais de parapluies
| Opportunités | Menaces |
Japon | | |
Accessibilité géographique | * Infrastructures efficaces, 20 aéroports, densité routière, à la pointe des TIC : bonne accessibilité physique, rapidité des transactions. | *...
tracking img