Bts muc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1426 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1.1 Analyse de l’unité commerciale
1.1.1 Structure
L’unité commerciale est l’Espace SFR située en face du centre commercial Carrefour. La surface de vente est de 65 m2 la réserve est de 70 m2.

Horaires d’ouverture
L’unité commerciale est ouverte :
1- Lundi : 14h-19h (afin de respecter la démarche du PAC situé route de la Charité à proximité et dont l’attractivité est forte en terme deflux clientèle)
2- Du mardi au samedi : 9h30-12h15/13h45-19h : il convient de comprendre qu’une autre partie de la clientèle est constituée d’employés qui fréquentent les centres commerciaux en dehors de leurs horaires de travail. Le flux de cette clientèle locale et de proximité connaît un maximum après 16h .L’ouverture en continu n’a cependant pas fonctionné puisqu’il s’agit d’un achat deproduit de comparaison.
1.1.2 Organigramme de l’Espace SFR et la répartition des tâches
Organigramme de l’Espace SFR

Type de management : Le recrutement se fait par des entretiens avec le gérant et le responsable boutique. Nous faisons des formations SFR dans un premier temps pour apprendre les démarches de ventes d'SFR puis pour découvrir lesnouvelles offres et les nouveaux produits. En se qui concerne la rémunération elle se compose du fixe et de commissions.
1.2 Analyse de marché
1.2.1 L’offre


Répartition du CA Par téléphone Répartition des actes par type de prestation sur un mois (en moyenne sur l’année 2006)

Accessoires : environ 915€ de marges (marges 2)
Méthode de vente
La boutique espace SFR vend sesproduits en vente assistée. Dans ce type de vente le vendeur a un rôle important pour orienter le client vers telle ou telle catégorie de forfait mais aussi au niveau des produits. Les vendeurs sont à l’écoute des clients pour répondre au mieux à leurs attentes et donc de les fidéliser et de développer la marge en favorisant les ventes complémentaires. Un service d’échange est proposé au clientsi le produit est défectueux ou ne convient pas (échange sous 7 jours) et bien sûr des services de tous les jours de renseignement et d’orientation.
1.2.2 La demande locale
a) ASPECT QUANTITATIF
Répartition clientèle (depuis l’ouverture 3500 Répartition des particuliers
clients environ) Sexe : 52 % femme et 48 % hommes

b) ASPECT QUALITATIF
Les motivations d’achatLes freins à l’achat
La proximité : c'est-à-dire que les clients sont principalement des habitants du quartier.
L’image de marque des produits qui sont des produits impliquant. Et satisfont à la fois les motivations hédonistes, oblatives et d’auto expression notamment en rapport avec la convergence.
La recherche de nouveauté.
La qualité du conseil. En rapport avec la classification de BAUERon peut déterminer
Les risques liés à la santé par la dangerosité éventuelle des ondes.
Les risques financiers de par les tarifs parfois élevés.
Les peurs de ne pas savoir s’en servir. Notamment pour les personnes âgées.

c) DÉMARCHE D’ACHAT
La démarche d’achat correspond à celle d’un produit anomal qui permet la comparaison entre deux produits et suppose une collecte préalabled’informations. Les mobiles et accessoires sont délivrés en boutique. En ce qui concerne les services ADSL les clients reçoivent le modem et les branchements à leur domicile.
1.3 Situation concurrentielle
1.3.1 Zone de chalandise
La zone de chalandise est déterminée par des courbes isométriques. La délimitation de la zone primaire se fait par une courbe comprise entre 1km et 5km (cette zone contientenviron 89621 habitants), la zone secondaire entre 5km et 30km (elle contient environ 20850 habitants), la tertiaire se fait par une courbe comprise entre 30km et 80km (elle contient environ 28856 habitants).L’entreprise bénéficie également de l’attractivité du centre commercial de proximité dont la locomotive est Carrefour et dont les caractéristiques de la zone de chalandise sont identiques....
tracking img