Budget europeen

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Faut-il une politique budgétaire ?

Remarques liminaires pour analyser le sujet : il s’agit de comprendre le sens du verbe à valeur normative falloir, autrement dit pourquoi faudrait-il une politique budgétaire dans le cadre de l’UE ou plus restrictivement dans l’Euroland ? D’autre part la formulation du sujet révèle l’absence d’une réelle politique budgétaire c'est-à-dire d’une politiqueactive dans le domaine. Ici la question budgétaire doit à notre sens être entendue tant au niveau fédéral que dans l’articulation du niveau fédéral avec les politiques budgétaires nationales. Il convient de définir avec précision ce que l’on entend par politique budgétaire et ne pas se contenter d’une présentation intuitive de celle-ci. De manière classique la politique budgétaire s’entend commel’ensemble des actions de l’Etat qui utilisent l’instrument budgétaire. Ici sont compris les dépenses publiques, les recettes publiques et le solde. Pour mémoire le budget a un impact par la demande, par l’offre et par la redistribution des revenus. Toue introduction doit bien évidemment comporter une définition stricte, précise, des termes employés. On comprendra aisément qu’un pareil sujet s’inscrivedans la réflexion sur les réglages macroéconomiques à l’œuvre en Europe et plus précisément sur la coordination entre le budgétaire et le monétaire, c'est-à-dire le policy mix. Donc la problématique de ce sujet peut être définie comme suit : la politique budgétaire peut-elle encore être un instrument de régulation de la conjoncture notamment en cas de choc affectant un seul pays ; l’utilisation dulevier budgétaire étant encore dans ce cas jugé admissible, ou bien la politique budgétaire doit-elle n’être qu’un simple instrument d’appoint s’adaptant nécessairement à la politique monétaire de la BCE devenue l’instrument de régulation prééminent en zone euro ?

I – Une politique budgétaire qui dans le cadre de l’UE n’apparaît plus comme un instrument décisif et ne se présente plus que commeun appoint de la politique monétaire.

A – Une politique budgétaire qui n’apparaît plus comme un instrument décisif

1 – Des fondements théoriques qui marginalisent la politique budgétaire

la théorie du cycle réel
l’équivalence ricardienne
la lutte contre l’inflation fondement de la crédibilité

2 – Marginalisation amplifiée par une architecture institutionnelle

des politiquesbudgétaires nationales qui évoluent en univers contraint : le pacte de stabilité et de croissance
un budget européen insuffisant
un jeu de la poule mouillée en faveur de la BCE

B – Et qui par là même consacre la BCE comme pilier fondamental de l’architecture européenne et les mécanismes de marché comme outil de régulation central

1 – Qui consacre la BCE comme pilier fondamental del’architecture européenne

une BCE indépendante plus encline à pratiquer une politique monétaire plus accommodante lorsqu’elle aura confiance dans la discipline à laquelle se sont soumises les politiques budgétaires nationales ; en cas de défiance elle risque de se montrer plus inflexible
une stratégie fondée sur la théorie du passager clandestin
une monétarisation de la politique économique ouautrement dit la marginalisation de l’outil principal de la pensée keynésienne : le budget


2 - Et le marché comme outil de régulation

la théorie du cycle réel et de l’équivalence ricardienne présupposent initialement un équilibre atteignable par les mécanismes de marché
une orientation théorique qui se retrouve dans la promotion de la concurrence libre et non faussée
ce qui expliquel’abandon relatif du rôle de stabilisation de la politique budgétaire préconisée dans l’ancienne classification de Robert Musgrave

II – Mais cette architecture théorique et institutionnelle conduit à un équilibre sous optimal et à un défaut de coordination qui redonne du crédit à une politique budgétaire active en Europe

A – Une architecture qui conduit à un équilibre sous optimal

1 –...
tracking img