Burqa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1056 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tout aussi instinctivement nous ne pouvons nous empêcher de penser que dès que nous voyons une femme ainsi recouverte que le port du niqab lui est forcément imposé. Ce vêtement représente pour nous enfermement inéluctablement nuisible, et nous en concluons aussitôt que aucune femme ne peut réellement vouloir être ainsi emprisonnée dans un morceau de tissu.
Mais ce n'est peut-être pas aussisimple que cela.
Ce qui surprend c'est ce que disent certaines jeunes femmes, nées en France, parfaitement assimilées socialement et intellectuellement, qui portent le niqab, et qui affirment haut et fort qu'il s'agit d'un choix personnel raisonné. Récemment deux jeunes femmes portant ce vêtement, s'exprimant dans un français parfait et avec un vocabulaire démontrant un bon niveau d'études,expliquaient même à un journaliste de télévision qu'elles avaient fait ce choix contre l'avis de leur parents qui ne souhaitent pas qu'elles s'habillent ainsi.
Certains seront tentés d'affirmer aussitôt que bien entendu il ne s'agit que de mots qui cachent une autre réalité, de fait une contrainte qui ne dit pas son nom, soit parce qu'elle est dissimulée (gêne, peur de parler..), soit parce qu'elle n'estpas consciente.
C'est tout à fait possible. Mais est-ce forcément toujours le cas ?
Est-il absolument inconcevable que certaines femmes, à un moment donné de leur vie (et qui changeront peut-être de point de vue plus tard), puissent choisir un vêtement qui les recouvre aussi librement que d'autres femmes choisissent de se vêtir ?

Il n'empêche qu'il est difficile de savoir ce qui, sous undiscours exprimé de libre arbitre, correspond réellement à un choix personnel. La comparaison avec les sectes est alors utile. Chacun sait qu'à l'intérieur de certains groupes, sous des apparences de propos libres, se cachent des discours conditionnés. En tous cas, dans une démocratie, chaque citoyen qui fait des choix doit être a priori considéré comme les ayant fait librement. C'est à l'autoritépublique de démontrer que tel n'est pas le cas si la réalité est contraire. Ce n'est donc pas aux femmes qui s'habillent d'un voile intégral de prouver qu'elles le font volontairement, mais à ceux qui contestent la pratique de rapporter la preuve qu'elles sont contraintes et que certains de leurs droits fondamentaux sont bafoués.

*Ceux qui sont le plus au contact des femmes voilées le disent et lerépètent : ce qui les menace surtout ce n'est pas tant l'enfermement du corps que celui de l'esprit. Le voile n'est souvent que la partie visible d'un emprisonnement beaucoup plus vaste. En effet, la pratique du port du voile intégral n'est que l'une des composantes d'une doctrine religieuse qui assigne à la femme une place de second ordre, et qui lui impose des contacts extrêmement limités avecle monde extérieur. Par ailleurs, au niveau des nouvelles loi sur la burka , imposer le port de la burka est maintenant considéré comme un délit . Le projet de loi français comportant sept articles , contient un article dessus : il prévoit qu'imposer à une personne de dissimuler son visage par "la violence, la menace, l'abus de pouvoir ou d'autorité" deviendra un délit passible d'un an de prisonet de 15.000 euros d'amende, poursuit le quotidien.
Ce nouveau délit serait intégré dans le chapitre 5 du Code pénal qui traite les atteintes à la dignité de la personne. "Au nom des principes, nous avons opté pour une interdiction totale mais nous avons décidé des peines légères car les femmes sont souvent victimes", a déclaré au Figaro un des rédacteurs du projet de loi. "Cette loi n'est pasfaite pour protéger la société française de l'islamisme mais bien les femmes et leurs droits", a-t-il ajouté. On peut alors se demander si la loi sur l’interdiction du port de la burka en France est destinée à éliminer les signes islamiques ou à protéger le droit et la dignité des femmes ?

*Avec la nouvelle loi sur l’interdiction du port du voile intégral en France, imposer la burka à sa femme...
tracking img