Buzz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Un exemple de propagation sur le web social et les médias
ONG Blueworld : vidéo sur DonLanto Chemicals
Ce cas fictif de buzz et de diffusion de ramdam fortement inspiré de la réalité est destiné à présenter un exemple type de propagation sur les médias sociaux et les mainstream médias. Les points d'origine, les types de supports et canaux, l'ordre d'apparition, la vitesse et la fréquence depropagation peuvent bien sûr varier.

12 mars 13 mars 14 mars
Le 12 mars, l' ONG BlueWorld publie sur ses sites web internationaux une vidéo parodiant une publicité de la multinationale DonLanto. Le lendemain, l'ONG publie la vidéo sur la plate forme DailyMotion. p p g La vidéo est reprise dans plusieurs blogs du 12 au 18 mars. 12 blogs twittent leurs propres billets et totalisent 1060 retweets.Le 14 mars, des premières discussions sur la vidéo apparaissent sur le forum France.2fr puis le lendemain sur les forums Hardware.fr et Doctissimo.fr. En 4 jours, sur 8 forums français : 25 sujets, 300 fils de discussions et 12000 contributions. Les abonnés aux fils RSS de DailyMotion et de ces blogs prennent connaissance très vite de cette nouvelle vidéo et relaient l information l'information surdes sites d actualité participative de type Digg , LePost ou Wikio entre le 14 et 20 mars. d'actualité mars

15 mars 17 mars 18 mars 19 mars 20 mars 23 mars 24 mars..

Le 15 mars, la vidéo est publiée sur YouTube. 150 000 vues en 24 H. La vidéo ainsi que des copies d'écrans sont publiées sur la plateforme multimédia Flickr le 17 mars. À partir du 18 mars, d'autres internautes sauvegardent etpartagent les lien vers cette vidéo dans des services de bookmarks sociaux comme Delicious ou Diigo. 1250 bookmarks en 72H. Sur Google blogs, à la requête DonLanto Chemicals, c'est un billet d'un blog marketing qui publie la vidéo qui apparait en 1er dans les résultats le 19 mars. Des i lien billet de blog leur fi h Li k di d groupes Vi d ou l fiche Linkedin, des Viadeo leur profil D internautespublient la vidéo, un li vers Flickr ou un bill d bl sur l bli l idé Fli k fil Facebook entre le 20 mars et le 2 avril. Le 23 mars, Rue89 publie un article "DonLanto englué dans le buzz des ONG". Du 23 au 30 mars, de nombreux blogs mentionnent cet article, Rue89 étant l'un des sites les plus repris par les blogueurs. Dès le 24 mars, la requête DonLanto sur Google Actualités affiche l'article deRue89 en premier résultat.

http://www.digimind.fr

Christophe ASSELIN

Un exemple de propagation sur le web social et les médias
ONG Blueworld : vidéo sur DonLanto Chemicals
…24 mars 25 mars 28 mars 29 mars 30 mars 31 mars 2 avril
Le 24 mars, le groupe Facebook Boycott-DonLanto est créé. 3200 membres en 24H. D'autres groupes comme Giving DonLanto the boot ou Stop-DonLanto apparaissententre le 25 mars et le 12 avril. 820 tweets, 71 buzz Google mentionnent le 1er groupe Facebook entre le 24 et le 25 mars . Le site Ecrans.fr de Libération publie un billet sur la vidéo le 25 mars. D'autres articles sont publiés sur le site de journalisme collaboratif Agoravox le 28 mars et le 29 sur Bakchich Info.fr. Un article d'1/4 de pages est publié 3 jours plus tard sur le magazine papierBackchich Hebdo. Le 30 mars, 320 membres du réseaux social FriendFeed agrègent des liens vers des vidéos, des billets de blogs, des sites d'actualités et des images relatives à BlueWorld-DonLanto. Le 31 mars, un billet est publié sur la plateforme de médias indépendants Indymedia.org puis le 1er avril sur Indymedia Paris mars Indymedia org Paris. Le 2 avril, la requête DonLanto sur Google.fr affiche lebillet du blog BuzzMachines qui critique la multinationale en 3ème résultat et le groupe Facebook Boycott-DonLanto en 4ème résultat. p q Des émissions dédiées à l'internet sur RTL et Europe1 mentionnent cette vidéo les 2 et 3 avril ainsi que la chaîne d'information continue du câble i>télé le 5 avril (dans la mesure ou la multinationale critiquée ne fait pas partie des annonceurs de ces médias)....
tracking img