Caca

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
4. Latin America and the Caribbean

Les flux du IED pour l’Amérique latine et les caraïbes ont augmentés de 13% jusqu’ à 159 billions de dollars en 2010 (tableau b), suivie d’un recul de 32% en 2009. Cependant ils restent en dessous de leur niveau de 2008 (figure1). La plus grosse augmentation fut en Amérique du sud où IED augmenta de 56% à 86.5 billions de dollars, le brésil contant à luiseul pour 56% de ce total. Les flux d’Amérique centrale ont augmentés de 20% à 25 billions de dollars où Mexico a bénéficié de 19 billions. Pour le cas des caraïbes, les flux ont diminués de 26% à 48,1 billions de dollars où les financements off-shore quant à eux ont compte pour 95%.
Le rebond du IED en 2010 est due principalement à la forte augmentation du Cross-border M&A, cela aaugmenté par rapport à des valeurs négatives à cause de l’investissement décroissant en 2009 à 29 billions de dollars en 2010 (tableau D et E). Ce qui fut le plus gros niveau depuis 2000. Cela montre un renouveau de l’intérêt des firmes étrangères dans l’acquisition d’entreprises en Amérique latine, Après une décennie de lents cross border M&A activités dans la région.

D’autre part, les valeursestimées des projets de Greenfield en 2010 ont augmentés de 8% après une descente de 13% en 2009, tenant la remonte des flux du IED depuis l’impact de la crise financière.
Depuis une émergence sans précédent des investissements, les pays asiatiques en voie de développement, principalement la chine et l’Inde, sont devenu les acquéreurs principaux des firmes latino-américaines et du caraïbes en2010 (section 4.B). Leurs acquisition total est de 20 billions de dollars ou 68% du total. Le partage pour les pays en voie de développement est de seulement 12% et ceux d’Amérique latine et des caraïbes est de 17%. Pour le cas des investissements de Greenfield, les pays développés sont responsable de 79% du total des projets en 2010. Tandis que l’Amérique latine et les caraïbes représentent 10%et les pays asiatiques en voie de développement 9%.
La répartition sectorielle en 2010 diffère par le mode d'entrée. Le Cross-border M&A concerne principalement le secteur primaire (40% du total), Tandis que les projets Greenfield étaient surtout dans le secteur industriel (58% du total estimé), particulièrement l'industrie métallique.
Tout les pays de destination, à l’exception de LaColombie, ont enregistré des augmentations significatives des flux du IED en 2010. La plus importante croissance (87%) est celle du Brésil, qui résulte du commerce équitable, principalement dans le secteur primaire, mais aussi dans le secteur manufacturier (16%). Au Mexique (22%) et au Chili (17%), l'augmentation a été due à la croissance des ventes transfrontalières, tandis que la croissance de 58% enArgentine découle de prêts intra-entreprises. La baisse du IED en Colombie (-5%) est principalement due à une diminution de 32% du IDE dans l’extraction de métaux.
Les flux du IED sont supposés augmenter en 2011, grâce à une augmentation des flux du IDE au Brésil, pays qui a absorbe 30% des flux du IDE de la région en 2010. Les données préliminaires montrent que dans les quatre premiers moisde 2011, le IED du brésil tourne autour de 23 billions de dollars, ce qui correspond à une augmentation d’à peu près trois fois de la valeur obtenu en 2010. Cela résulte d’une augmentation très forte dans le commerce équitable (Une augmentation de 147% à 18 billions de dollars) et de prêts intra-entreprises (une hausse de 15 fois à 5 billions). L’ IED des projets Greenfield dans la région aégalement enregistré une augmentation significative au cours des quatre premiers mois de 2011: leur valeur était estimée à 94% supérieure à la période correspondante des années précédentes.
Après avoir chuté en 2009, les flux de l’IED d’Amérique latine et des caraïbes ont augmenté de 67% à 76 billions en 2010 (tableau B). De fortes augmentations ont été enregistrées dans les deux principaux pays...
tracking img