Cadrage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cadrage et Perspective
1) Valeurs de cadre
* Les plans larges :
Plan général (PG) : le plus large des cadres. Il a une valeur topographique. Le plus souvent en plongé. On n’isole pas le décor et on ne sent pas les personnages.
Plan d’ensemble (PE) : il précise le PG. On s’intéresse à un aspect du PG, on est sur un quartier et non plus sur une ville. C’est plus détaillé mais le décorn’est toujours pas identifié car on peut encore voir plusieurs décors à la foi.
Plan demi-ensemble (P1/2E) : On est sur un coin de rue et non plus sur un quartier. L’unité d’un décor est précisé cependant il ‘est encore impossible d’identifier les acteurs.
Plan moyen (PM) : On est sur une partie de décor et il est possible d’identifier les acteurs. Le spectateur a du détail bien que les acteurssoient toujours filmés de la tête aux pieds.
Important : Dans les plans larges, les comédiens sont toujours filmés de la tête aux pieds.
* Les plans serrés :
Plan italien (PI) : le personnage est coupé au niveau des chevilles. On garde une distance avec l’acteur pour le montrer en entier mais on cache ses chaussures et le sol.
Il sert souvent dans les films de costumes car on ne trouve pas leschaussures correspondantes à l’époque, et sert aussi pour les plans complexes avec des marques au sol.
Plan américain (PA) : le personnage est coupé juste au-dessous de la ceinture (à l’extrémité des mains lorsque les bras son ballant le long du corps). Ce type de plan rapproche du personnage mais en gardant la vue des Colts (Westerns).
C’est un bon cadrage pour l’improvisation et lesinterviews car les mains restent dans l’image quoiqu’il arrive.
Plan rapproché taille (PRt) : le personnage est coupé à la taille. C’est le plan de l’échange social car la sociologie a déterminé les distances dans lesquelles on entretient un rapport, on admet des gens dans la kinésphère mais on garde quelques distances.
C’est le plan du JT, ou l’on voit la table ce qui met une barrière entre lespectateur et le personnage. C’est un plan qui peut servir à montrer un directeur par exemple.
Plan rapproché poitrine (PRp) :
* Large : poitrine comprise
* Serré : poitrine non comprise
On est dans l’intime, l’acteur est isolé mais des éléments de costume et du décor sont gardés.
Gros plan (GP) : On coupe au niveau du coup, ainsi on obtient un visage isolé et on supprime l’épaule. On est doncdans le très intime. Tous les détails sont ressentis : grain de la peau, transpiration, etc.
Le GP se résume comme étant la partie d’un tout.
Très gros plan (TGP) : c’est la partie d’une partie. On isole une partie d’un GP, telle qu’une bague sur une main par exemple.
Le TGP est TGP que s’il y a eu un GP avant.

Deux remarques :
* Cette échelle va se décliner à ce que l’on va filmer : exun PA sur un enfant ne sera pas réglé comme un PA sur un adulte.
* Il faut adapter l’échelle. Pour filmer un microcosme de fourmis par exemple, on ne va pas dire qu’on film les fourmis en gros plan alors qu’elles sont toutes petites.
Il faut donc se demander pourquoi le cadre est délimité ainsi. N’aurait-on pas du montrer un coin de la table en bas du cadre ? Il faut s’interroger sur lesinformations que le cadrage donne.
A noter : deux (ou plus) acteurs dans un même plan peuvent avoir des valeurs de cadre différentes.

2) Les focales
Les focales portent sur la profondeur de l’image. Elle se nomme avec des valeurs en millimètre : ex 12mm, c’est une distance.
Zoom : objectif à focale variable.

L’image est inversée sur la pellicule.
Objet grand : plutôt zoomé
Objet petit :plutôt dézoomé
Focale longue | Focale courte |
Image zoomée | Image dezoomée |
Télé objectif | Grand angle |
Isole du décor | Relie au décor |
Ecrase les profondeurs | Accentue les profondeurs |
Peu de profondeur de champ | Grande profondeur de champ |
Ralenti les mouvements dans l’axe | Accélère les mouvements dans l’axe |
Accélère les mouvements perpendiculaires à l’axe |...
tracking img