Cadre institutionnel et position du me

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Au cours de ma formation, j’ai pu découvrir le travail social et la fonction de moniteur-éducateur par le biais d’un stage. Cette période d’apprentissage s’est effectuée sur une durée de neuf semaines au sein d’un établissement du secteur social : une Maison d’Enfant à Caractère Social .Cette structure est gérée par une association qui œuvre pour la protection de l’enfance. LaMECS accueille, sous l’autorité départementale, des mineurs ou jeunes majeurs confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) sur décision administrative ou judiciaire. Ce public présente des difficultés d’adaptations sociales et /ou familiales et /ou scolaires ainsi que des troubles comportementaux. Ils nécessitent une cadre sécurisant et un accompagnement au quotidien dans le but de favoriserl’autonomie et facilitant ainsi la construction de leur devenir. Toutes les missions de l’établissement se situent dans un cadre institutionnel et à différents niveaux (l’Etat ; Association ; La MECS). C’est pourquoi, en amont je présenterais le cadre institutionnel de la MECS en allant du général au plus précis. En aval, j’évoquerais la position du moniteur-éducateur par rapport à ce cadre.
I Le cadrelégal
Préambule : Je définis le cadre légal comme étant un ensemble de lois et de textes réglementaires qui permettent de définir les politiques sociales de l’Etat, puis l’organisation d’une l’institution et les missions de celle-ci. En effet, les institutions sociales et médico-sociales agissent dans le cadre des politiques sociales. Ce qui m’amène à dire que l’Etat définitla commande sociale et que la structure est donc sous l’égide de celui-ci.
a) L’ETAT :
Au niveau international :La politique sociale de la France s’appuie sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris En effet, je dirais qu’en l’adoptant ,la France s’est donc« engagée à assurer le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».En fait, les droits de l’homme sont les normes à respecter. J’ajouterais que les droits de l’homme constituent « l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations adhérentes».  Elle confère des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels auxquels toute personnepeut prétendre. En matière de protection de l’enfance, la France a ratifié le 7Aout1990 La Convention Internationale des Droits de l’Enfant(CIDE), adoptée le 20 novembre 1989 par l’Organisation des Nations Unies. Celle- ci a été conçue dans le but de reconnaître et protéger les droits spécifiques de l’enfant. La convention est « un ensemble de normes et d’obligations universellement acceptéeset non négociables ». La France « s’est engagée à défendre et garantir les droits de l’enfant ainsi qu’à répondre de ces engagements devant la communauté conformément à l’article 2 .1 de la CIDE ». Pour conclure, je dirais que ces deux textes fondamentaux reconnaissent tous deux à l’enfant : « le droit à obtenir une aide, une protection et une assistance spéciale ».
Au niveau Européen :
Lacharte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, est un des premiers textes qui énonce « l’intérêt de l’enfant, son droit à la protection et aux soins, et à entretenir des relations avec ses deux parents ». Elle a été adoptée le 20 novembre 1989 par les Nations Unies. L’union entre les 191 pays l’ayant ratifiée est fondée sur des valeurs communes : » égalité, solidarité, dignité, citoyenneté,liberté, justice ».
Au niveau national : les politiques d’actions sociales et médico-sociales dépendent des décisions prises par le Parlement National et par les Assemblées Départementales. De grandes lois ont structuré le secteur social et médico-social :Par la loi n°75-535 du 30 juin1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales, qui sera complétée et modifiée jusqu'à la loi...
tracking img