Cae management

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION AU CASE MANAGEMENT

Définition.

Le case management est un modèle d’intervention personnalisé, porté par un référent unique visant à assurer l’efficience, la transparence et le décloisonnement de la prise ne charge par une coopération interinstitutionnelle, interprofessionnelle et communautaire étroite. Réservé au suivi de situations particulièrement complexes selectionnés surla base de critères prédéfinis, il est mis en œuvre dans de multiples contextes avec des objectifs variés dans les domaines social, sanitaire, de l’emploi et de la formation.
Le C.M marque la fin d’une ultra spécialisation.

Le case management : 3 niveaux.

1. Macro social : la volonté politique de faire qque chose pour un groupe de personnes précisément circonscrit dans un but définitexplicitement.
2. méso social : un dispositif organisationnel ad hoc susceptible de soutenir la vision du niveau supérieur (politique) et la concrétiser.
3. Micro social : une méthode de suivi à même de structurer les épisodes de la prise en charge.

Composition du case management.

Il est composé de :
1. un programme (politique).
2. une méthode de suivi (micro- méthodologie)
3. unmodèle (méso – dispositif)

1. le programme.

Il est défini comme :
1. l’ensemble des intentions présentées dans le but de provoquer ou de soutenir une action ou un ensemble cohérent d’actions liées à des objectifs – définis en fonction de finalités d’intérêt général e-, et des résultats précis.
Quand on défini un programme, on définit des objectifs, qui sont également des intérêts généraux.Ex : intégration des jeunes en formation. L’objectif est individuel mais s’inscrit également dans l’intérêt général (de la société).

Comment définir un programme en CM qui n’existe pas ?
Ex mettre sur pied un programme au niveau d’une prise en charge sociale.
Besoin de définir le profil en premier lieu (public cible). Il est difficile de mettre en place un programme pour ce type de public carc’est un public trop large. On a besoin de prendre des options et de faire des distinctions.
En effet il est difficile de catégoriser et de définir une population avec une situation complexe pour une prise en charge.

Il est défini par :
• la motivation qui a conduit à sa mise sur pied (quel est l’intérêt général ?)
• le public auquel il s’adresse
• Les objectifs qu’il poursuit (réalisable,contrôlable, mesurable)
• Le plan de son organisation – Le plan présente les ressources (humaines – matérielles – financières) dont le programme est doté, les méthodes de suivi qu’il met en œuvre et les services qu’il fournit.
Le plan et les objectifs sont liés par une chaîne causale : Objectif x – méthode y.
• La théorie souvent implicite, qui le sous-tend. La théorie du programmeprécise pourquoi l’action prévue devrait engendrer les changements qui devraient conduire aux effets recherchés.

Les programmes peuvent différer selon :
• Le domaine de mise en œuvre (santé, social, formation, ressources humaines, assurances…)
• La finalité qu’ils servent – faciliter l’accès aux services, assurer la continuité de la prise en charge (brockerage type – advocacy type – clientfocuses type), permettre un contrôle des coûts (prior authorization type – gate keeper type - system focused type).
• La nature des effets qu’ils visent (clinical type – rehabilitation type.)

Exemples de programmes.

• Programme de maintien à domicile
• Programme d’orientation et de suivi de la formation professionnelle
• Programme de réhabilitation professionnelle sur la place de travail.2. Le modèle.

Le modèle désigne l’architecture générale du dispositif de case management. Il en conçu en conformité avec le programme dont il permet l’opérationnalisation.
En d’autres mots, c’est la concrétisation du programme.

Caractéristique du modèle de case management.
Ils sont caractérisés par :
1. un suivi personnalisé
2. un intervenant unique (1 seul pilote)
3. un...
tracking img