Cafe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MARCHE DU CAFE

Ce TD est conçu à partir du mémoire de MONTEILLER Laetitia Date de création : 01.06.2005 les opportunites du marché du café pour le consulter en entier cliquez ici : http://librapport.org/getpdf.php?get=410

PARTIE I – LE DOSSIER DOCUMENTAIRE :
*
*I – LES INDICATEURS ECONOMIQUES

1- La segmentation du marché du café*
**
a - La segmentation selon le mode deproduction

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.
Le café torréfié est le principal segment du marché des boissons chaudes avec plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2002 réalisé auprès de la grande distribution (cumul annuel mobile à août 2002). Concurrencées par les autresboissons chaudes (thé, chicorée, mélanges, poudres chocolatées) et les boissons sans alcool, les ventes de café torréfié ont toutefois diminué de 2 % en valeur en 2002.
Le café soluble constitue le second segment de marché. Ce dernier représentait près de 427,7 millions d’euros en 2002, en hausse de 3,8%.

b - Segmentation selon la matière première utilisée

Jusqu’en 1993, les cafés issusde mélanges de variétés robusta/arabica dominaient le marché français.
En 2002, les cafés dit 100% arabica étaient en tête des ventes avec 69,7% du marché du café torréfié en valeur (CAM novembre 2002). Cette variété est très appréciée pour ces qualités gustatives.
Le robusta représentait pour sa part 23,5% des ventes de café torréfié.
Quand aux décaféinés, ils restent toujours marginaux etne représentent que 6,8% du chiffre d’affaire en baisse de 4,3%.

**2- La demande*

a - Le marché mondial

La croissance moyenne du marché du café dans le monde, sur les dix dernières années est à peine de 1 % l’an. Une quantité d’environ 100 millions de sacs est écoulée chaque année sur le marché mondial considéré comme mature.
Certaines innovations technologiques et actionsmarketing sont susceptibles de créer des niches de marché. Ces phénomènes sont susceptibles de stimuler çà et là le marché. En effet, alors que la consommation de café courant tend à diminuer d’1% par an, une nouvelle tendance de la consommation semble poindre ; celle des cafés d’origine ou de spécialités gourmandes comme le cappuccino. Cette nouvelle consommation augmente de 2.5 % et se concentreprincipalement dans les pays développés.
Les principaux pays exportateurs sont le Brésil, la Colombie, et le Vietnam qui, à eux trois, représentent plus de la moitié de l’offre mondiale de café. Cette position de poids leur permet d’infléchir sur la cotation de prix du café, et par conséquent sur l’évolution des cours mondiaux.
Les pays occidentaux sont les principaux consommateurs de café. Le caféest néanmoins consommé dans les pays producteurs. Mais il s’agit souvent de café de moins bonne qualité ou de café instantané. En matière de consommation, le Belge se profile comme un grand buveur de café. Chaque année, le Belge consomme en moyenne 5,23 kg de café torréfié. A l’échelle européenne, plus l’on grimpe vers le nord, plus la consommation de café est élevée. C’est en Scandinavie quel’on relève les chiffres de consommation les plus élevés au monde, de 11 à 13 kg de café en moyenne.



Le marché européen
La croissance de la consommation de café a tendance à augmenter légèrement, même si 1998 a été une année noire, en particulier dans le plus gros pays consommateur :l’Allemagne. Le café représente 20 % des boissons, pour une consommation annuelle par habitant qui était de5.81 kg. Malgré une légère augmentation, la tendance générale est également à la perte d’un public jeune, amateur lui aussi, comme outre Atlantique, de boissons gazeuses.
La France et l’Allemagne sont les deux plus gros consommateurs européens, cependant les pentes de deux plus gros marchés européens connaissent des destinées différentes. Alors que le marché allemand stagne, voir amorce un...
tracking img