Call me up

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I) 1 *anti-héros* 1) 1 héros passif
-Les 2 perso observent les event sans y participé==ch lexical de la vue (7, 7)
Fred fait des commentaires sentencieux alors qu’il ne faitrien=anti-héros (20-21)
-La nuit d’amour avec rosanette est dû à son incapacité de marcher (23)=hasard
-Peuple du côté de l’action==vb d’action, les héros =passivitée ==passé simple
2)1héros aux sentiments mediocres
Mme Arnoux pas venu au rendez-vous donc fred veut se venger
-Fred se venge et se console avec Rosanette mais pas bcp de mérite car c’est 1 fille facile-Il décide d’aller dans la chambre reserve à l’autre pour « mieux l’outrager en son âme » (25).Inutile car elle ne le sait même pas
-Attitude puérile= »pleurnicher » comme 1 enfant
3)Une éducation manquée
-A la fin du roman, c’est plûtôt la confusion sentimentale que l’Education sentimentale car Fred hésite entre pls Fe
-C’est 1 roman sur les ratages, la vie defred est ratée. L’auteur nous livre sa vision péssimiste de l’existence. Pour Flaubert se sont les masses, les collectifs et l’anonyme qui font l’hist (9, 11, 16). Le héros n’est +l’individu mais le peuple.
II) Le *realisme*pessimiste de Flaubert 1) 1 révolution ratée
-Event décrit coraté : *mouvement de joie (9, 13) inverse de la norme
*Décor de fête : manifestationtel 1 fête alors que c’est une révo (10, 15, 16)
-Journée sous le signe de la guêter==ch lexical joie « rire, blaguait… »
-Révo montrée au antipode de tout héroisme : description à la3 pers et subjectivité
*2) Une hist* vidée de son sens
-Event historique subit réalisme cynique de l’auteur : scène reduite à un décor (14, 5 , 21) Fred n’y comprend rien-Révosaboté par le narrateur qui la tire vers l’incohérence (11, 16, 17)
-Tout est ridiculisé , l’hist est niée par l’auteur avec des metaphores (16, 17)
-Fusillade pas décrite (20)
tracking img