Camus et l'absurde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Camus et l’absurde
Une oeuvre “ qui met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes” (Prix Nobel, 1957)

Son oeuvre s’articule autour de deux pôles:

- la morale de l’absurde: La vie vaut-elle la peine d’êre vécue? Celui qui prend conscience du non-sens de la vie, de son caractère machinal peut éprouver alors un sentiment d’étrangeté au monde, d’hostilitévenant du monde. Il se sent tout à coup étranger au monde. Le temps qui passe, l’absence de sens et surtout, la certitude de la mort ne fait que grandir l’absurdité de l’existence. L’inutilité de tout apparaît alors. Aucune morale et aucun efforts ne sont plus justifiables, l’homme est libre de vivre comme il l’entend, quitte à payer les conséquences de ses erreurs. Puisqu’il n’y a pas de sens, pasde but rationnel, l’homme doit épuiser les joies de cette terre (cf. L’Etranger). L’homme, en ce qu’il recherche perpétuellement le sens des choses/la clarté, n’est pas fait pour vivre dans un monde irrationnel. C’est de la confrontation entre l’homme et le monde, de leur antinomie, que naît l’absurde.
Quelle solution? Camus refuse la fuite, quelle qu’elle soit (croyance, suicide, etc.). La seuleissue est la pleine conscience de la situation , l’affrontement sans espoir entre l’esprit et le monde (Vivre, c’est faire vivre l’absurde, c’est avant tout le regarder). Cette confrontation, il l’appelle la révolte.
- l’humanisme de la révolte: Cette révolte remet constamment le monde en question. Elle n’est pas aspiration, elle est sans espoir. Elle est aussi absente de toute résignation.Cette révolte exalte l’intelligence et l’orgeuil de l’homme aux prises avec une réalité qui le dépasse. A partir du moment où l’homme prend coscience de sa situation, de l’absurde, il devient totalement libre, libéré des habitudes et des préjugés qui ne donnaient à sa vie qu’un semblant de valeur. Cette révolte doit être exacerbée, il faut multiplier les expériences lucides et se trouver en facedu monde le plus souvent possible. “Le présent et la succession des présents devant une âme sans cesse consciente, c’est l’idéal de l’homme absurde.”
Humanisme? Compte tenu de cette réalité selon laquelle nous sommes voués à mourir, quoi qu’il arrive, nos actes ont-ils un caractère indifférents? Tout est-il désormais permis? Non, la révolte est humaniste car elle vise à conserver une valeur,celle de la nature humaine. Lorsque je me révolte ou lorsque l’esclave se révolte, c’est parce qu’il sent qu’une valeur est bafouée, qu’une limite est franchie.. Cette limite est celle de la nature humaine, de ce qui fait que je peux me reconnaître en tant qu’homme. En effet, pourquoi se révolter s’il n’y a, en soi, rien de permanent à préserver? “Je me révolte donc nous sommes”. C’est pour toutesles existences en même temps que l’esclave se dresse lorsqu’il juge que, par tel ordre, quelque chose est nié qui ne lui appartient pas seulement, mais qui est un lieu commun où tous les hommes, même celui l’insulte et l’opprime, ont une communauté prête. A la multipliciyé des expériences se substitue dons la valeur collective de la nature humaine qui justifie la sympathie, la communion, leservice des autres. En me révoltant au nom de la nature, je m’interdis de porter atteinte à cette nature dans tout autre homme sous peine de trahir la noblesse et la pureté de ma révolte. Camus refuse donc toutes les révoltes portant atteinte aux valeurs humaines. Certes, la révolte butte inlassablement contre le mal à partir duquel, il ne lui reste qu’à prendre un nouve élan. Les enfants mourronttoujours, même dans une société parfaite. L’homme doit “apprendre à vivre et à mourir pour être homme, et refuser d’être dieu”.

Puisque Dieu n'existe pas, l'absurdité de la vie se surmonte par la solidarité humaine.Il faut opposer la révolte de la vie contre l'absurdité que lui impose la mort.
Le sentiment d'absurdité de la vie, l'impuissance de l'intelligence humaine devant les événements...
tracking img