Camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1370 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

[pic]

Entre les murs, un bon film

[pic]Entre les murs, Cinéma, Laurent Cantet, Festival de Cannes, Palme d'or

[pic]

Par prof-ondefatigue

le 26/09/2008 à 18:59, vu 11703 fois, 48 [pic]

[pic]

[pic][pic]

[pic]

Cette semaine j’ai enfin pu voir le film Entre les murs. Il s’agissait d’une projection au cinéma local pour les élèves de Première STSS, dans lecadre de leur programme de médico-social. J’ai l’une de ces classes en anglais, des jeunes sympathiques… bien qu’énergiques (lol), alors je ne me suis pas faite prier pour les accompagner (sur mon temps libre, petite pique aux anti-profs-qui-font-que-leurs-heures).

Mon constat sur ce film est plutôt positif. Ceux qui ont pu le décrire comme un ‘gros documentaire tout juste digne de passer surArte’ (si si, j’ai bien lu cela sur Internet), ont tout faux: malgré les presque deux heures et l’aspect dépouillé, sans musique, montage austère, scènes situées à 100% au collège et donc focalisées sur l’enseignement, je ne lui ai pas trouvé de longueurs. Vraiment pas vu le temps passer. Est-ce le fait que je sois enseignante? Peut-être, mais malgré tout j’avais trouvé un film comme Etre et avoirtrès ennuyeux, alors je me dis que ce Entre les murs est assez efficace.

Et c’est enfin l’occasion de voir ce que devient le métier de prof, sans tabous. J’espère qu’un maximum de personnes iront voir le film. Je me réjouis que l’on se décide enfin à ouvrir les yeux en ce moment, par exemple cela faisait belle lurette que je n’avais pas vu de reportages aussi efficaces à la télé, hier dansEnvoyé Spécial et il y a quelques jours dans 66 Minutes. Il faut que les gens se rendent compte que c’est VRAI, que les profs vivent bel et bien ces situations, et qu’il faut agir MAINTENANT, sinon on court tout droit à la catastrophe.

Les PLUS du film: même si dans mon lycée c’est à un degré un peu inférieur de chaos (ouf), je reconnais le côté ingérable des élèves: on se bat, on se bouscule, ons’insulte, on entre en cours sans saluer ni enlever sa casquette, on parle tous en même temps, on fait des hors-sujets, on répond avec insolence, on lève la main mais en beuglant ‘Monsieur’ ou ‘Madame’ en même temps (d’où l’intérêt de lever la main??). Je reconnais les parents agressifs à la rencontre parents-profs et aux conseils. Je reconnais cette tendance actuelle à se croire l’égal du prof, cemanque total de repères et de limites à la maison qui fait qu’il n’y a plus aucun respect au bahut.

La fin du film change des happy ends lamentables habituels: un élève est exclu, une autre n’a rien appris, le prof s’est fait démolir par sa classe et essaie de recoller les morceaux… Bref, quand même un constat général d’échec. A des années lumières de tous ces films niais sur l’éducation, danslesquels à la 115ème minute le prof atypique va réussir à dompter tous les gosses que l’on disait irrécupérables à la 2ème minute. Dans Entre les murs, on ne fait pas de miracles. Comme moi, je suis loin d’y arriver… dans un sens ça rassure de voir que l’on est pas seul.

Toujours dans les choses réalistes, et cette fois-ci dans les cas particuliers, il y a aussi les gamins effacés et quiréussissent; ceux-là sont constamment handicapés par les conneries des perturbateurs, et ils ont doublement du mérite d’être bons. Il y a dans le films quelques beaux moments d’apprentissage (trop rares), de compréhension (dans tous les sens du terme).

Le film est également le moyen d’expliquer des choses comme un conseil de discipline, la difficulté (morale) de décider d’une exclusion ou non,contrairement à la croyance répandue que les profs s’y éclatent pour se venger de ceux qui pourrissent leurs cours. On y parle également de problèmes comme l’arrestation de parents sans papiers, du manque total de maîtrise de la langue française (donc de l’exclusion sociale totale) d’autres parents, ainsi que du manque de moyens (deux élèves sur un PC).

Les MOINS du film: c’est l’épisode du...
tracking img