Cancer du sein

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
REVUE DE PRESSE
LE CANCER DU SEIN

Référence de presse : Femme Actuelle, Marie Claire, Libération Champagne, Santé et Psychothérapie, Le Figaro, La Revue d’épidémiologie et de Santé Publique

Introduction
Le cancer est une maladie où des cellules anormales se multiplient hors de tout contrôle. La croissance de ces millions de cellules dans un seul endroit constitue une tumeur maligne. Lecancer du sein est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Les cellules malignes se multiplient de manière désordonnée jusqu'à créer une tumeur qui s'attaque aux tissus sains avoisinants. Cette tumeur peut propager des cellules cancéreuses dans tout l'organisme : on dit alors qu'elle " métastase".
L’article : Cancer du sein : des campagnes de prévention sont réclamées, dans Le Figaro,23.10. 2008 tire un signal d’alarme sur la gravite de cette maladie car le cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. 1 femme sur huit aura un cancer du sein au cours de sa vie. En même temps selon la Revue d’Epidémiologie et de Sante Publique (2008; 56:159 - 75) environ 400 000 décès dus au cancer du sein et plus d’un million de cas sont diagnostiqués chaque année.Voila la raison de mon choix pour ce sujet. Quelques pages ne sont pas suffisantes pour présenter ce sujet mais il faut qu’on sache quels sont les risques et ce qu’on peut faire pour se sauver.

1) Facteurs de risque
Dans son article sur les facteurs de risque de cancer du sein la revue Femme Actuelle du 9 – 15.11.2009 (No 1311) énumère les différents types de risques a la cause du quelssurvienne la maladie. Certains existent a la naissance, comme les facteurs génétiques; d’autres sont lies a l’environnement ou l’âge et d’autres encore sont dus au choix de mode de vie ou choix gynécologiques. Mais la majorité des cas de cancer du sein (environ 70%) surviennent sans aucun risque apparent connu. Parmi les facteurs qui augmentent le risque du cancer du sein notons:
- L’âge: lamaladie peut se voir a toute âge mais se développe plus souvent autour de la soixante, la moitie des cancers du sein étant diagnostiques entre 50 et 69 ans.
- L'hérédité: les facteurs génétiques interviennent dans 5-10% des cancers du sein. Ils sont surtout responsables des cancers qui surviennent avant 40 ans. Le risque est plus important si le cancer s'est déclaré chez une parente de premier degré(sœur, mère, fille). Les antécédents personnels ou familiaux de cancer : des antécédents personnels de cancer du sein prédisposent à un cancer dans le sein opposé. Il en est de même pour une histoire personnelle ou familiale du cancer de l'utérus ou de l'ovaire.
- L’exposition a l’hormone œstrogène endogène: Il s’agit de l’œstrogène produit par l’organisme En cas de première grossesse tardive,ou aucune grossesse, absence de l’allaitement, début précoce des premières règles ou ménopause tardive le risque du cancer est augmente
- Indice de masse corporelle et prise de poids: l'obésité augmente le risque du cancer du sein après la ménopause. Une augmentation de poids de 5 kg environ par rapport au poids idéal est associée à un risque accru de cancer du sein après la ménopause. Certainesétudes ont prouvé qu'un gain de poids même avant la ménopause augmente aussi le risque du cancer du sein.
L’article („Cancer du sein: Une femme sur huit sera touchée") dans la revue Libération Champagne 18.10.2009 nous donne une liste des facteurs nutritionnels qui influencent le développement de la maladie:
Les facteurs nutritionnels:
- l'alcool: une consommation modérée d'alcool (den'importe quelle sorte) augmente le risque du cancer du sein. Ce risque augmente de 9% pour chaque 10 g (environ un verre) de consommation quotidienne d'alcool. Le mécanisme d'action n'est pas bien élucidé, bien qu'on suspecte un effet sur le métabolisme des œstrogènes. Des études ont démontré que l'alcool augment le taux d'œstrogènes chez les femmes pré-ménopausées et aussi chez les femmes ménopausées...
tracking img