Cancer du testicule

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3677 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le cancer du testicule
P U B L I C
Octobre 2009

G R A N D

Le cancer du testicule
Le cancer du testicule est un cancer rare puisqu'il ne représente que 1 à 2 % des cancers de l'homme et 3,5 % des cancers traités en urologie. On comptabilise 2.202 nouveaux cas par an en France (2005). Cependant, son incidence (en France : 6.4/100.000 hommes) est en augmentation dans tous les paysindustrialisés, ce qui s’explique peut-être par des facteurs liés à l’environnement.

Deux éléments majeurs caractérisent ce cancer : • l’âge de survenue : c’est un cancer qui touche surtout le sujet jeune (entre l’âge de la puberté et 45 ans), • l’excellent pronostic, avec un taux de guérison proche de 90 %, voire supérieur, dans la plupart des cas.

Les fonctions du testicule
Le testicule est laglande sexuelle mâle. Dans cette glande se trouvent deux types de cellules : • les cellules germinales, qui produisent les spermatozoïdes, • les cellules dites non germinales.

1

Le testicule a deux fonctions : ❶ une fonction de reproduction, assurée par la production des spermatozoïdes par les cellules germinales, qui vont pouvoir féconder les ovules. L'immense majorité des tumeurs (90 à95 %) survient à partir de cette lignée de cellules ; ce sont les séminomes, les tumeurs non séminomateuses, et les tumeurs mixtes. ❷ une fonction endocrinienne : le testicule secrète la plupart des hormones sexuelles mâles, notamment la testostérone, qui conditionnent les caractères sexuels secondaires masculins.

Chez l’embryon, les testicules se trouvent dans l'abdomen. Au cours de la viefœtale, ils descendent progressivement par le canal inguinal dans le scrotum* (peau des bourses) pour y occuper leur position définitive. Dans les bourses, les testicules sont dans un environnement propice à la spermatogenèse (production des spermatozoïdes). En effet, la température dans les bourses est inférieure à celle du reste de l’organisme, en particulier de l’abdomen. Parfois, la migration destesticules de l’abdomen vers les bourses ne se fait pas : on parle alors d’ectopie* testiculaire ou encore de cryptorchidie*.

Les tumeurs

bénignes
Elles sont exceptionnelles ; ce sont soit des lipomes, soit des fibromes.

2

Le cancer

du testicule
LES FACTEURS FAVORISANTS
Les cancers du testicule sont, suivant les statistiques, de 12 à 48 fois plus fréquents quand le testiculen'est pas descendu à sa place normale avant l'âge de 6 ans. Il est donc indispensable de surveiller systématiquement chez les enfants la "descente testiculaire" et, si celle-ci ne se fait pas, d’opérer, si possible avant l’âge de 7 ans. Cette intervention d’abaissement testiculaire ne protège pas totalement du risque ultérieur de cancer du testicule, mais va faciliter la surveillance par lapalpation régulière des testicules. Un autre facteur favorisant le cancer du testicule est l’atrophie testiculaire (testicule de très petite taille) qui peut se voir après les oreillons (orchite ourlienne*), après un traumatisme, ou en cas de certains syndromes génétiques (syndrome de Klinefelter). L’infection par le VIH (virus responsable du SIDA) semble aussi favoriser la survenue d’un cancer dutesticule. En revanche, le cancer du testicule n’a pas de caractère familial ou héréditaire. De même, le cancer du testicule n’est pas favorisé par la vasectomie, intervention proposée dans un but contraceptif qui consiste à ligaturer le canal acheminant les spermatozoïdes du testicule vers la prostate et les vésicules séminales.

3

LES CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE
Dans la grande majorité descas, c’est le patient luimême qui remarque une masse dure dans un testicule. Celle-ci peut être de volume variable, soit "un petit pois" enchâssé dans la glande, soit une volumineuse masse englobant tout le testicule. Cette masse peut parfois être difficile à différencier d'une tuméfaction de l'épididyme* qui «coiffe» le testicule et se prolonge par le canal déférent (ou canal spermatique). Les...
tracking img