Candide 30

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (696 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 30 «conclusion », Candide de Voltaire :
« Candide, en retournant dans sa métairie [...] mais il faut cultiver notre jardin »

Le conte est écrit par Voltaire. Voltaire est un écrivain etun philosophe emblématique du siècle des lumières, auteur de nombreux articles de l’Encyclopédie.
Candide, qui est le personnage éponyme du conte ,vient d’acquérir une propriété dans celle-ci, ilessaye de vivre avec ses compagnon : Cunegonde, Pangloss, Cacambo.... et fait en sorte d'essayer de nouvelles expériences agricole.
Ces dernières lignes s’articulent autour d’un dialogue philosophiqueentre Candide et Pangloss coupé par des descriptions de la métairie. Cet excipit clôt le livre et donne une morale au conte.
En quoi cette fin est originale (surprenante) ?

I personnages :Pangloss est un bavard qui n'a rien compris. L'observation du temps de parole de chacun suffit a montrer que Pangloss, qui parle longuement, n'a rien compris.
Quant au contenu des propos : une énumérationchronologique très longue (l.6 à 15) de noms propre censées démontré que « les grandeurs[...]sont dangereuses » (l.5), leçon de philosophie historique totalement hors situation. Ensuite, il reprendson argumentation familière : « tout les événement sont enchaînés dans le meilleur des mondes de possible... »(l.27), et il fait une ellipse qui récapitule l’enchaînement des faits depuis le châteaujusqu'au repas chez le vieillard.
Il se révèle donc incapable de se corriger, prisonnier des mêmes idées, enfermé dans son système de pensées. Ce qui montre qu'aucune expérience ne l'a fait évolué, cequi montre l'originalité de ce personnage.
Contrairement a Pangloss, Candide est capable de progrès, même si au début on nous fessait le portrait d'un esprit naïf (chapitre 1). Cependant dans cechapitre, Candide voit clair et il ose à deux reprises formuler contre Pangloss sa propre pensées sur le monde, il va même jusqu'à lui couper la parole : « … » (l.15). Une première fois, il rétorque à...
tracking img