Candide chapitre 3 intro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le chapitre trois, Candide se retrouve confronté à quelque chose qu’il n’avait encore jamais vu, auquel il n’avait jamais assisté ; un champ de bataille. Nous allons analyser en quoi cetextrait est caractéristique d’un conte philosophique.
Tout d’abord définissons ce qu’est un conte philosophique. C’est un histoire fictive imaginée par l’auteur dans le but de peindre une critique de lasociété et du pouvoir tout en s’inspirant de la structure d’un conte afin d’éviter la censure tout en restant compréhensible de tous. En effet, sous le voile de la fiction, l’auteur exprime sonopinion. On y retrouve donc les moyens par lesquels l’auteur émet ses critiques, ici, Voltaire utilise l’ironie, l’exagération et il tourne en dérision les personnages pour les rendre ridicules, tout commeles lieux et la réalité des choses pour appuyer sa critique. Dans l’extrait étudié du chapitre 3 le sujet est la guerre. Voltaire débute le chapitre en faisant une présentation esthétique de laguerre (« rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonnée ») tout est beau, c’est comme si la guerre était un spectacle, tout y est bien présenté, organisé, tout semble parfait. Même lamusique y est présente, « les trompettes » qui annoncent le commencement de la bataille accompagnée « des tambours », « des hautbois, des fifres » ainsi que « les canons » qui sont normalement desarmes, fond aussi partit de l’orchestre, ils donnent le tempo et c’est parti, les soldats sont renversés comme des pions, les armes tueuses froment un crescendo, d’abord les canons qui tuent à distance,puis la mousqueterie qui d’ailleurs ne fait que rendre service car elle « ôta du meilleur des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface », donc tout va bien. Ensuite on serapproche avec la baïonnette qui ne tue que « quelques milliers d’hommes ». C’est un énorme massacre et Candide y assiste, dans la plus grande indifférence mais malgré tout, il tremble (« comme un...
tracking img