Candide chapitre 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1102 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide chapitre 3 'La guerre'Intro : • Candide est en plein milieu d'une bataille entre Bulgares et Arabes. • La condamnation de la guerre de conquête s'inscrit dans un combat de philosophes pour construire une société plus humaine et civilisée. On peut supposer qu'à travers ce texte, Voltaire critique la guerre de sept ans (1756).• C'est un pamphlet dirigé contre la guerre, ses protagonistes etses conséquences1) Une peinture ironique de la bataille :a. Un spectacle de défilé militaire :• Caractère esthétique paradoxal, énumération d'adjectifs laudatifs renforcés par si• Description structurée, ponctuée : 'd'abord, ensuite, enfin' : montre l'ordre du déroulement bataille. • Les qualitatifs et superlatifs 'si bien ordonnée, telle qu'il n'y en eu jamais' : montre la guerre sous un aspectde parade militaire (voire marche militaire : 'si ordonné, que les deux armées' (rime)• Rythme très sautillant 'si beau, si leste, si brillant'• Énumération d'instruments de musiques : du plus aiguë au plus grave : impression d'une concert à la place d'une guerre• Symétrie de grande ampleur : '6000 Hommes de chaque côté'==> Parodie du registre épique : pers apparaissent grandis, glorifiés,images valorisantesb. Une brusque rupture : la fanfare tourne au cauchemar :• 'Canons' à la suite des instruments de musique : idée de mort• 'harmonie/enfer (antithèse) Voltaire marque son opinion ironique et amorce un subtil renversement• Derrière la brillante façade : le chaos et la terreurc. Un regard déshumanisé : Armes, hommes = chair à canon• Le narrateur donne un bilan d'ensemble objectif,sinistre sans marque d'indignation : plus percutant, efficace• Emploi chiffres peu précis ('quelques, environ') : accorde très peu de prix à vie humaine• Armes : sujets phrases, se sont elles qui tuent et non les soldats• 'Ôta du meilleur des mondes, renverser' : euphémismes pour dire tuer. L'horreur est atténuée, le choc est estompé, la guerre est considérée comme un jeu==>Oxymore 'boucheriehéroïque' réunit les deux faces de la médaille de la guerre : illustre carnage sanglant comparé à une exécution d'animaux dans un abattoir, glorifié sous le masque épique.2) Une peinture pathétique des massacres :a. Changement de ton pour une vision trop horrible physiquement et moralement :• Changement de ton : Voltaire cesse d'être ironique (dès: 'tas de morts et mourants') : réalité trop insoutenable,l'ironie serait déplacée•L'idée du champ de bataille est dépassée, la guerre tout autour et même davantage chez ceux qui ne l'ont pas demandé (indicateur 'ici et là : appuie image de l'horreur répandue et à son comble)• Au concert militaire, se substitue cacophonie stridente (cris de peur, agonie, derniers soupirs) et tragique regard muet des vieillards.b. Un chaos subit :• Lexique de l'extrêmeviolence et de la mort : 'vieillards criblés de coups, filles éventrées, femmes égorgées, mamelles sanglantes' (Oxymore : lait=vie / sanglantes=mort)• Victimes décrites par participes passés ('mourant, égorgées, brûlés, éventrées, criblés...') : les civils sans défenses subissent la guerre (assonances en é qui scandent texte => chant vers la mort, funérailles)• Voltaire choisi de parler des êtrefaibles ('vieillards, femmes, enfants') pour provoquer son indignation car se sont des non combattants et donner son dégoût de la vision atroce au lecteur• Le désastre causé est le même de chaque côté==> Voltaire efface les marques d'ironie face à un autre spectacle trop horrible, il prend un ton austère et laisse au lecteur soin de juger lui-même cette barbarie3) Les visées argumentatives :a.Un fléau absurde sans justification :• 'Boucherie héroïque' (oxymore) : selon Voltaire la guerre est un massacre sanglant, inutile qui démystifie la notion héroïsme• Parallélismes : - les deux rois font chanter des Te Deum en même temps- 1er village Arabe est 'en cendres' le 2nd est 'traités de même'- ressemblance Arabes (connotation barbare : inhumain, cruel) avec les Bulgares (nombre...
tracking img