Candide chapitre 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide: Chapitre 3

Présentation: Comme beaucoup de philosophe du XVIIIe siècle, Voltaire est un écrivain engagé. Candide = conte philosophique dont la principale critique est "tout est bien dansle meilleur des mondes". Ici il prend l'exemple de la guerre.

Problématique: Comment Voltaire en présentant le spectacle de la guerre de façon positive arrive-t-il à faire une critique virulente?I- L'éloge de la guerre

1) Vu de loin selon un point de vue omniscient, l'armé et la guerre sont valorisées: vision panoramique (si beau, si leste, si brillant = adverbes d'intensités).Evocation des instruments de musique (trompette... puis "canons" = après la musique la guerre = procédé de la métonymie) Il n'y a pas d'homme derrière les instruments = les hommes ne sont pas important cesont les armes. Les victimes sont approximatives (les hommes sont utilisés comme de la chair à canon). Voltaire montre le désintérêts de la guerre, des rois et de l'Eglise.

2) Valorisation de laguerre: Adjectifs + comparaison. Flatte la vue, l'ouïe. Montre qu'il ya beaucoup de mort, et qu'ils sont très nombreux sans utiliser de nombre. Le temps de narration est inférieur au temps de l'histoire =peu de temps pour tuer plein de personnes. La guerre est utile = "neuf à dix mille coquin qui en infectaient" = mesure de salubrité = virus. "la raison suffisante" = utile mais ce n'est qu'une façade.II-La guerre et ses horreurs

1) Changement de point de vue: raconter sous le point de vue de Candide : point de vue interne.

2) La vision proche : Montre tous le spectacles (dans un village,les corps sont ici et là). analepse (le temps = plus-que-parfait, infinitif). Point de vue physique (les souffrances sont épouvantables = dénonce les victimes innocentes). Cruauté des soldats, ilssont présentés comme normaux "après avoir assouvi les besoins naturels" = sont des bêtes. Procédé d'oxymore = banalise la guerre ( héroïque, héro) Voltaire dénonce ici les hommes vu comme des héros....
tracking img