Candide chapitre3 dnonciation de la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LECTURE ANALYTIQUE & COMMENTAIRE.



CANDIDE, VOLTAIRE CHAPITRE 3 : DNONCIATION DE LA GUERRE.




Rien n'tait si beau () l'avaient trait de mme .


Voltaire consacre le chapitre 2 au fonctionnement quotidien de l'arme : enrlement, entranement des soldats, discipline, sanction... La guerre apparat au chapitre 3 et met en valeur la fameuse description des deux armes. Candide vaassister la grande bataille entre le Roi de France et le roi de Prusse travestis respectivement en roi des Abares et des Bulgares. Alors que le texte apparat comme un loge de l'arme et du combat, l'ironie et le ralisme en font un violent rquisitoire contre la guerre.


→ Comment l'ironie, en transformant la guerre en spectacle, dnonce-t-elle la folie des hommes ?


I : Un discoursapparemment favorable la guerre.

1 : Un registre pique au service de l'loge.

2 : Une vision esthtique de la bataille ( une parade, une fte ).

3 : Justification de la guerre par diverses considrations.

4 : Minimisation du caractre meurtrier de la guerre.

II : Un discours en ralit accusateur.

1 : Une succession de clins d'oeil ironiques qui crent un dcalage.

2 : Lareprsentation macabre et pathtique des victimes ( cf : ralisme ) : guerre horrible et absurde.

3 : Satire de la lchet de Candide et des Philosophes / Satire des pouvoirs politiques et religieux.



I :


1 NB : l'pique est un registre caractris par l'amplification des tres et des choses grce l'hyperbole et parfois l'intervention du merveilleux. L'histoire aussi bien que les personnages fontl'objet d'une simplification de nature symbolique.


L'amplification est un procd littraire qui consiste dvelopper une ide pour lui donner plus d'clat et de force ou de porte.


Le discours dveloppe semble favorable la guerre de par le registre pique utilis pour en faire l'loge : on note un grand nombre d'occurrences en relation avec le hros : hroque , les hros , quelques hros . Ladescription des actions en relation avec la guerre participe de cette dimension pique renverser, ter , aller , gagner . Enfin, les hyperboles chiffres six mille , dix mille , quelques milliers , trentaine de mille ... Ainsi que l'utilisation des pluriels et des nombreuses numrations renforcent la dimension hyperbolique du discours.


2 Justifications morales : le terme religieux te deumest utilis pour accompagner la prparation la guerre et donc pour lgitimer en quelque sorte l'acte guerrier ( ligne 13 ).


Justification philosophiques : le raisonnement accrdite la guerre comme l'indique la reprise d'un terme de philosophie de Leibniz la raison est suffisante ( ligne 7 ), des effets et des causes ( ligne 14 ), meilleur des mondes = formule de Pangloss.Justification d'ordre lgal : droit public ( ligne 17 ) = l'acte guerrier est une fois de plus lgitim par une rfrence au droit international qui rgit les relations entre tats.


3 Une vision esthtique de la bataille : une parade, une fte.


La prsence d'un lexique valuatif consquent donne la description de la guerre une dimension esthtique : c'est une sorte de parade, de fte. Un grand nombre determes laudatifs sont utilises beau, leste, brillant, ordonn ( ligne 1 ) associs l'intensif si de la premire phrase.


Une guerre sur un fond musical : l'harmonie auditive est suggre par des instruments de musique associs au canon : trompettes, fifres, hautbois, tambour / canon . ( ligne 2 et 3 ).


On en vient mme se demander si on n'a pas affaire un jeu de quilles : les canonsse renversrent . Ceci attribue peu d'importance la vie humaine.


La description qui est faite de la guerre a donc une connotation laudative complte par une justification de la guerre et une minimisation de ses consquences.


4 Minimisation meurtrier de la guerre.


La guerre est prsente sous ses avantages : elle nettoierait du mauvais . On peut en juger par le vocabulaire...
tracking img