Candide et la violence des armes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CANDIDE ET LA VIOLENCE DES ARMES
Plan de commentaire :
1. Valorisation de la guerre :
o adjectifs appréciatifs (beau, leste, brillant...)
o dépréciation des victimes : 10 000 coquins...
o lesTe Deum : solennité et sacré.
o Une valorisation naturellement ironique (harmonie infernale).
2. La "boucherie héroique"

Sur quoi Voltaire met-il l'accent ? Parallélisme des situations,innocence et souffrance des victimes : la guerre est atroce, absurde ; elle ne sert rien.

CHAPITRE 6 : Candide soldat
1- EVOLUTION DU PERSONNAGE :
Candide réagit comme en subissant l'événement : dansle §2, il n'est l'auteur d'aucune action (son nom n'est jamais sujet, sauf d'un verbe passif la fin : "fut fessé"). Ensuite il est accablé d'une cascade d'adjectifs (début 3) qui renvoient tous à lastupfaction et l'inadaptation aux choses. La cérémonie elle-même nous montre Candide comme une marionnette déguisée dont nous ignorons les réactions. La source de cette apathie est dans son éducationT-t-T ("pour avoir écouté avec approbation") qui l'a privé de toute autonomie. On notera cependant que rien n'indique comment Candide perçoit la pendaison de Pangloss et que la cérémonie est vue selonune focalisation externe qui interdit d'entrer dans les sentiments du personnage.
On perçoit tout de même une évolution dans l'interrogation finale de Candide : il est surpris par la réalité du mondeet constate l'écart entre ses rêves et la réalité. Sa peur provoque chez lui une révocation de l'optimisme ("si c'est ici... les autres). De manière significative, il invoque les principauxconstituants de l'illusion T-t-T (Pangloss et Cungonde) et pleure l'anabaptiste, dont l'idéologie positive a été mal récompensée. Le personnage s'assombrit et prend conscience. Il est livréà lui-même, prêt àêtre pris en main par le ou la premièr(e) venu(e).
2-UNE SATIRE DE L'OBSCURANTISME
La satire : Voltaire prend l'Inquisition comme moyen de poursuivre "l'Infâme". On perçoit ici un travestissement et...
tracking img