Candide incipite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chpitre De La Guerre Candide
Correction du commentaire de la composition Chapitre 3 de Candide
Introduction :
Après son expulsion du « paradis », le premier malheur de Candide,ayant été de se faire enrôler de force, il semblait inévitable qu’il ait à expérimenter la guerre. C’est pour Voltaire l’occasion de concilier les impératifs logiques du conte (une successiond’épisodes auxquels est mêlé le jeune héros) et les objectifs philosophiques (montrer que rien n’est « pour le mieux »). Le chapitre III fait donc de Candide le « héros » malgré lui d’unépisode de la guerre entre les Abares et les Bulgares. Ce choix permet à Voltaire, à travers une double vision, faussement élogieuse d’abord, puis réaliste, de dénoncer une pratiquequ’il a déjà violemment stigmatisée dans Micromégas et qu’il dénoncera encore dans son Dictionnaire philosophique. La dénonciation se fait essentiellement à travers deux procédés : le spectacledes armées rangées, puis en action est l’occasion d’un tableau esthétique où la violence se trouve valorisée également par un curieux effet de comptabilité arithmétique. Ensuite,l’envers du tableau donne la réalité de la guerre et le sort des populations civiles : de l’ordre et de l’esthétique, on passe au désordre et à l’horreur. En quoi cette critique de la guerre estparticulièrement efficace ? .

I)La guerre vue comme la mise en scène d’un spectacle
Le texte s’ouvre sur une vision esthétique, celle des armées rangées en ligne de bataille.L’accent est mis sur l’aspect héroïque et sur une vision « philosophique » qui permet la justification de la « boucherie ».
a) L’aspect esthétique :
– Les termes valorisants: quatre adjectifs élogieux intensifiés par « si » (l.1), allant de la beauté à l’ordre, en passant par l’élégance et la lumière. Il s’agit d’un véritable spectacle, d’un tableau.
tracking img