Candide, lectures analytiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 71 (17555 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide , Chapitre 1 (5 premiers paragraphes)

INTRODUCTION
A. PREAMBULE
* Texte trompeur puisque Voltaire ne le prend pas à sa charge en en minimisant la portée tout à la fois en prétendant qu’il n’est qu’une traduction et d’autre part qu’il s’agit d’un obscur auteur (cf. l’Avertissement figurant dans l’avant texte)
* Dans le même temps, introduction du sérieux par le grade M. LeDocteur Ralph et le sous titre (ou l’Optimisme)
* Le mensonge fictionnel au service d’une vérité littéraire : la page est révélatrice des caractéristiques générales de l’œuvre sur les plan du conte philosophie, de l’ironie et de l’écriture voltairiennes.
B. SITUATION
* Incipit extrêmement expéditif dont la teneur et le style fonctionnent comme une grammaire pour lire le conte.
*Passage qui répond aux exigences du genre (incipit) et aux attentes du lecteur : un horizon d’attente et un pacte de lecture sont posés.
C. INTERETS / PLAN
* La technique du conteur, caractéristique de l’art voltairien : plaisir d’écrire ; plaisir de lire
* Un conte philosophique qui revendique une double appartenance : au conte / à la critique philosophique
* Une réécriture parodiquedu mythe biblique de la Chute

I. L’UNIVERS ILLUSOIRE DE THUNDER TEN TRONCK

UN FAUX PARADIS TERRESTRE
TTT a des allures de « paradis terrestre » 40
Mais il s’agit d’un faux paradis terrestre car :
Décrit par un candide
L’éloge de TTT est pris en charge par Pangloss 33
Situé en Vestphalie
Baron de TTT (titre, sonorités) 34 et 34 bis
Le règne du paraître (seul C personnageauthentique) et de la flagornerie 36
Un univers sclérosé, prisonnier de préjugés nobiliaires grotesques 35
Un monde menaçant (cf. titre du chapitre, sonorités de TTT) et fortement hiérarchisé
Présentation faussement élogieuse des personnages 37 à 39
Une cour dégradée , une fausse cour 41, le baron singe le roi
Utilisation des propositions descriptives 42
Car son château avait / nous mangeons duporc toute l’année : la noblesse est une illusion qui crée de l’illusion
Syntaxe 54
Fonction des imparfaits 22
Conclusion sur cette partie 44

UN FAUX PHILOSOPHE ET UNE FAUSSE PHILOSOPHIE
* Un faux philosophe
Pangloss : un intellectuel au service du pouvoir 16 18 52
Pangloss : une pensée totalitaire 47
Pangloss : un discours disqualifié 50 51
* Une fausse philosophie
Docteur enmétaphysico-théologo-cosmolonigologie  : une philosophie disqualifiée 45
Appellation calquée sur celle du Père Castel
Une déformation de la pensée de Leibniz et de Wolff 48 49

II. LA VERITE LITTERAIRE

A. UN CONTE VOLTAIRIEN
Incipit répond à formule du conte voltairien 28
Un conte voltairien 25 26
Un rythme allègre et enlevé : rapidité ds narration des faits, description despersonnages
L’humour : le comique de mots
Proximité phonique et sémantique « cochon » et « baron »
Les indications numériques : 350 livres, 71 quartiers, les superlatifs, « une porte et une fenêtre »
Jeux de mots : « dans le besoin »
Des sonorités choisies TTT, cosmolonigologie

B. UN CONTE PHILOSOPHIQUE

Un conte : souci de respecter l’oralité spécifique au genre : fiction durécit oral « je crois »
En dépit des apparences, l’œuvre n’est pas une dissertation philosophique mais un conte philosophique 21 22
Une Allemagne de convention 22
Des personnages de conte : schématisation
Les TTT 11 12 13 14 15
Le poids de l’atavisme 20
Un conte sous le haut patronage de Rabelais 23

C. CANDIDE UN HEROS DE CONTE

Héros éponyme 1 3 à 6
Héros de conte 24
Un nomprogrammatique pour un conte 9
Etre passif et authentique
Bâtard déclassé 9 56
D. UN VERITABLE INCIPIT
Noue l’intrigue 28
Ouvre le procès de l’Optimisme 28
Ouvre le jeu des correspondances entre les trois jardins 29
Pose un pacte de lecture 26 (possible aussi ds « Grammaire pour lire Œuvre »)

E. UNE VERITABLE GRAMMAIRE POUR LIRE L’OEUVRE
Le roman du passif 7 8 et 60 « il y...
tracking img