Candide ou l'optimiste; l'el dorado

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide ou l'Optimiste est un conte philosophique écrit par Voltaire et paru en 1759 durant le mouvement des Lumières. Donc Voltaire est un philosophe du dix-neuvième siècle. L'extrait du Chapitre dix-huitième, de la ligne 74 à 106, est vu comme une pause dans le récit qui a beaucoup de péripéties. Ce chapitre se passe en Eldorado, un monde utopique, un monde idéal, un rêve à atteindre quine sera jamais atteint. Ici Candide et Cacambo se trouvent dans ce monde paradisiaque et vont le quitter car ils se rendent compte qu'il n'est pas possible de vivre dans " le meilleur des mondes ", car les difficultés et les imprévus sont nécessaires pour donner un sens à une vie. C’est donc une utopie à travers laquelle Voltaire décrit un monde idéalisé ; et le fait que cela ne puisse pas existermême si ce monde pourrait servir de modèle.

Tout l'univers de l'Eldorado est fait sur un modèle inversé du monde réel. L'Eldorado a plusieurs point communs avec ce que connaissent Candide et Cacambo , mais les façons d'être sont vues tel le reflet d'un miroir inversé. Tout d'abord, dans ce monde, la garde est assurée par des femmes. La féminité de la garde royale ne se connait pas dans lemonde réel : " Vingt belles filles de la garde reçurent Candide et Cacambo " (l.81) ; " les grandes officières de la couronne " (l.84). L'esthétique est mis en avant avec l'accentuation de la féminité. L'accueil fait aux voyageurs est donc très luxueux , très chaleureux même si Candide et Cacambo sont des étrangers. Ils sont grandiosement accueillis par des officières qui prennent grand soind'eux : " Les conduisirent aux bains, les vêtirent de robes d'un tissu de duvet de colibri " (l.83); " mille musiciens "(l.86). C'est donc un accueil fantastique pour des étrangers, il semble que la méfiance n'est pas présente dans ce nouveau monde. La familiarité avec le roi est étonnante. Candide et Cacambo s'attendent à un lourd rituel de salutations. L'accumulation de questions sur comment saluerle roi montre que dans le monde de Candide il y a une salutation plus complexe et cérémonieuse : " si on se jetait à genoux ou ventre à terre, si on mettait les mains sur la tête ou sur le derrière, si on léchait la poussière de la salle " (l.88-90). Alors que c'est au plus simple : " embrasser le roi et de le baiser des deux côtés " (l.92). Il y a aussi dans ce monde utopique une inversion ducôté politique. Cette inversion est mise en place avec des négations : " le parlement [...] il n'y en avait point et que l'on ne plaidait jamais. Il s'informa qu'il y avait des prisons, et on lui dit que non." (l.101-102). Le mal est donc inexistant dans ce monde, il n’y a donc aucun criminel, aucune justice, c'est un pays de confiance. Tout va bien pour le meilleur des mondes. Ce monde parait doncêtre le meilleur, être le plus inaccessible, être le plus immense et tellement vaste en abondance.

Effectivement il y a une abondance de matériaux exceptionnels : "or et pierreries" (l.80) ; "places pavées d'une espèce de pierreries" (l.99) ; et aussi des costumes fait de matière rare : ''Tissus de duvet de colibri" (l.83). L'aspect esthétique est encore beaucoup plus important,on insiste aussi sur la beauté et l'originalité de l'architecture. La présence d'accumulation de fontaines : "fontaines d'eau pure , les fontaines d'eau rose, celles de liqueurs de canne de sucre" (l.97-98). Les monuments sont aussi incroyables : "Le portail était de deux cent vingt pieds de haut, et de cent de large" (l.77) ; "les marchés ornés de mille colonnes" (l.96) ; "galerie de deux millepas" (l.105). Toutes ces constructions sont aussi gigantesques qu' impressionnantes, et le paraissent encore plus avec ces indications chiffrées qui sont énormes. Tout est démesuré, ces hyperboles nous le montrent , "les six moutons volaient" ; "Vingt belles filles de la garde " ; "les édifices publiques s'élèvent jusqu'aux nues". L'effet d'abondance est aussi présent avec tous les pluriels :...
tracking img