Candide, voltaire, la visite de l'eldorado

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (1000 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le terme Eldorado est également employé aujourd'hui pour désigner un lieu fictif aux ressources inépuisables où chacun peut s'enrichir à sa guise.
Problématique : Comment l’auteur nous fait-il partde son idéal de vie à travers le texte en critiquant les mœurs de son époque ?

La visite de l’Eldorado donne un effet ralentisseur au texte qui était jusque là rapide.

Nous pouvons remarquerdès la première ligne qu’il y a un idéal de vie traduit soit par la richesse de la ville parfaite, soit par la immense grandeur, soit par la bonté, soit par des mots mis aux pluriels soit par desexagérations ou par des hyperboles. Cet idéal de vie se retrouve souvent dans les contes.
Ligne 81 : « Vingt belles filles» exagération ligne 82 « carrosse » « aux bains » « vêtirent de robes d’untissu de duvet de colibri » richesse ligne 83 « les grands officiers de la couronne » exagération ligne 85 « mille musiciens » exagération ligne 87 « un grand officier » exagération ligne 88 « SaMajesté » ligne 91 « le grand officier » ligne 93  « avec toute la grâce imaginable » exagération ligne 94 « poliment » bonté ligne 95 « les »pluriel ligne 96 «  jusqu’au nues » exagération « les »pluriel «  mille » exagération « les » pluriel ligne 97 «  pure » ville parfaite « de liqueurs » pluriel ligne 98 « de grandes » exagération ligne 99 «  de pierreries  qui répandaient un odeur semblableà celle du girofle et de la cannelle. » exagération ligne 101 « qu’il n’y en avait point » ville parfaite ligne 102 «ne plaidait jamais » ville parfaite ligne 103 «  on lui dit que non » villesparfaite ligne 105 « deux mille pas » exagération « toute pleine » exagération ligne 107 «  millième partie de la ville » exagération ligne 109 « plusieurs dames » exagération ligne 110 « meilleure chère »exagération « plus d’esprit » exagération ligne 111 «  les bons mots » ligne 113 «  des bons mots » exagération.
L’auteur aimait le luxe. Il critique l’urbanisme de Paris à son époque en liant...
tracking img