Candide (voltaire)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide (Voltaire)

Auteur : Voltaire (!!! Candide est paru en 1759 et est attribué à Voltaire ultérieurement)

François Marie Arouet dit Voltaire (18ème siècle) : écrivain et philosophe français.
Symbole des Lumières : mouvement culturel et philosophique dont le thème principal est l'élaboration d'une « raison éclairée » (opposition entre la lumière : culture et les ténèbres : inculture,croyances... etc) dans le domaine du savoir (science, philosophie, art... etc) Lutte contre l'obscurantisme notamment religieux.

L'oeuvre : Candide ou l'optimisme

Résumé : Candide est un jeune garçon vivant au château du baron de Thunder-ten-tronckh. Il a pour maître Pangloss qui professe que l'on vit dans le meilleur des mondes possibles. Cependant Candide est chassé de ce meilleur des mondespossibles à la suite d'une « Leçon de physique expérimentale » entreprise avec Cunégonde, la fille du Baron. Candide découvre alors le monde et passe de déconvenues en déconvenues.

Enrôlé de force dans les troupes bulgares, il assiste à la boucherie de la guerre. Il s'enfuit, est recueilli par Jacques l'.anabaptiste Il retrouve Pangloss réduit à l'état de vieillard, atteint de la vérole quilui apprend la mort de Cunégonde, violée par des soldats bulgares. Ils embarquent avec Jacques pour Lisbonne. Après une tempête dans laquelle meurt Jacques, ils arrivent à Lisbonne le jour du tremblement de terre et sont victimes d'un autodafé durant lequel Pangloss est pendu. Candide retrouve Cunégonde, maitresse d'un grand inquisiteur et d'un riche juif. Il est amené à tuer les deux hommes ets'enfuit avec Cunégonde et sa vieille servante.
Il embarque avec son valet Cacambo, Cunégonde et sa vieille servante pour le Paraguay. Contraint d'abandonner Cunégonde à Buenos-Aires, il s'enfuit avec Cacambo au Paraguay. Ils y retrouvent le frère de Cunégonde que Candide transperce d'un coup d'épée, s'échappent, évitent de peu d'être mangés par les sauvages Oreillons et découvrent le paysd'Eldorado. Ils y sont heureux mais préfèrent le quitter avec toutes leurs richesses pour retrouver Cunégonde.
Envoyant Cacambo racheter Cunégonde, Candide se fait voler par un marchand et un juge, fait la connaissance de Martin, dégoûté de la vie et rejoint l'Europe avec lui . Ils passent par Paris où Candide manque mourir des soins prodigués par la médecine, se fait voler par un abbé et échappe de peu àla prison, puis rejoignent Venise où ils y cherchent en vain Cacambo et Cunégonde. Ils y rencontrent Paquette, la servante du Baron de Thunder-ter-tronckh, et son amant le moine Giroflée, découvrent un riche désabusé et font la connaissance de six rois détrônés.
Ils partent ensuite pour Constantinople délivrer Cunégonde, devenue laide , esclave du roi déchu Ragotski et racheter le valet Cacambo.Sur la galère, parmi les forçats, ils retrouvent Pangloss, ayant échappé à la pendaison, et le frère de Cunégonde, ayant échappé au coup d'épée, que Candide délivre contre rançon. À Constantinople, il rachète Cunégonde enlaidie et acariâtre, l'épouse contre l'avis de son frère qu'il est contraint de chasser, s'installe dans une métairie, se fait voler par des marchands, recueille Paquette etGiroflée et finit en cultivant son jardin sans plus se préoccuper du monde.
Le refrain résolument optimiste de Pangloss sur « le meilleur des mondes possibles », ainsi que le mot de la fin de Candide :
« Pangloss disait quelquefois à Candide : “Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin si vous n’aviez pas été chassé d’un beau château à grands coups de pieddans le derrière pour l’amour de mademoiselle Cunégonde, si vous n’aviez pas été mis à l’Inquisition, si vous n’aviez pas couru l’Amérique à pied, si vous n’aviez pas donné un bon coup d’épée au baron, si vous n’aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d’Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches.– Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre...
tracking img