Candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (603 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire, Candide, chapitre 16

Dans Candide, avant d’aboutir à l’Eldorado Voltaire met en scène plusieurs utopies. D’abord celle des Jésuites puis celle du bon sauvage. Dans le chapitre XVI,Candide déguiser en Jésuite aperçois deux singe qui s’en prennent à deux femmes. Ils découvrent que les singes étaient en fait les amants des femmes. A qui s’en prend-t-il donc ? A la société européenneou aux sociétés naturelles ?

I Satire de la société européenne

A Une critique des Européens
- Accumulation remettant en cause les instituions : noblesse clergé : « l’inquisiteur duPortugal, le gouverneur de Buénos-Ayres, et le baron » (l.2).
- Européocentrisme : Candide croit que les Oreillons pense comme lui : « leur représenter quelle est l'inhumanité affreuse de faire cuire deshommes » (l.17).
- Européens comparés aux Oreillons : « c'est ainsi qu'on en agit dans toute la terre » (l.20).
- Moralité des Européens s’expliquent avant tout par des raisons matériels.

BCritique des Jésuites
- Les Oreillons s’en prennent à Candide car c’est le seul à porter des vêtements de Jésuites.
- On devine que les Jésuites on fait du tort aux Oreillons.
- Les pointd’exclamation symbolise la rancœur des Oreillons : « mangeons du jésuite ! »(l.9), « c'est un jésuite ! » (l.8).
- « du » Jésuite : l’article indéfini et remplacé par un partitif qui déshumanise.
-Les Jésuites qualifiés de gros : « bonne chère » (l.21).
- Cacambo félicite les indiens « C’est très bien fait » (l.18).

C Critique de Leibniz
- Allusion à Leibniz à travers Pangloss quidéfend ses idées : « Ah! que dirait maître Pangloss , s'il voyait comme la pure nature est faite ? »(l.12).
- Reprise d’une formule de Pope : « Tout est bien » (l.13).
- Or tout n’est pas bien cequi montre que la théorie de Pope n’est pas valable.
- Candide qui est pour Leibniz se met à en douter (l.13-14).
- Candide est naïf : (l.17).

II Critique de l’état naturel

A Un...
tracking img