Candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (468 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre : Candide (ou l'optimiste) – Chapitre 1 | Année : 1759 |
Siècle : XVIII => Philosophes des Lumières - accordent la première place à la raison, - luttent contre l'obscurantisme(Opposition à la diffusion de l'instruction, culture, progrès des sciences, raison, en particulier dans le peuple), - cherchent à faire évoluer la société (critique religion), - accordent une grandeimportance au progrès scientifiques |
Auteur : Voltaire (1694-1778) François Marie Arouet, dit Voltaire, est un écrivain et philosophe qui est le symbole des Lumières. Son nom reste attaché àson combat contre « l’infâme », nom qu’il donne au fanatisme religieux, et pour le progrès et la tolérance. Il est cependant déiste (il croit à un seul dieu : Le Grand Horloger) et son idéal reste celuid’une monarchie modérée et libérale, éclairée par les « philosophes ». Il agit auprès des Lumières en se servant de son immense notoriété et prend, seul, la défense des victimes de l’intolérancereligieuse et de l’arbitraire dans des affaires qu’il a rendues célèbres (Jean Calas, Le chevalier de la Barre) |
Problématique : En quoi ce texte est-il l'incipit d'un conte satirique? I) Un contea) La structure, le schéma narratif - « Il y avait... » rappel le « Il y a... » atemporelle des contes, - Lieu précis : Le château - Personnages : Baron/baronne qui renvoi au roi/reine des contes- Candide = héros Cunégonde = princesse - Relation entre Candide & Cunégonde - Voltaire modifie les codes du conte b) Le schéma narratif - Situation initiale : Dans un château... -Périphrase : Quand Candide est chassé du château c) Un univers de l'hyperbole - Descriptions exagérées des personnages « Pangloss était l'oracle de la maison » - Le château «le château de monseigneur lebaron était le + joli des châteaux» « le + agréable » - Vision de Pangloss - Voltaire utilise ces hyperboles de façon ironique II) Un conte satirique a) Critique de la noblesse : un baron ruiné...
tracking img