Cannibal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (656 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le treizième!

Des bruits de vaisselle raisonnaient dans la maison. La jeune fille s’affairait dans la maison. Elle n’avait pas une seconde a elle, trop occupée a prendre soin de ses huit jeunesfrères et sœurs. L’absence de sa mère commençais a peser. Cette dernière était partie pour l’hôpital sept jours plutôt, très affaiblie, en proie a des nausées titanesques et des maux de ventre assezviolents.
Cela faisait une semaine aussi que la jeune fille avait quitté l’école, âgée d’à peine quatorze ans, brisant tous ces rêves d’avenir. Elle aimait apprendre. Elle aimait se cultiver. On nelui avait pas demander son avis. De toute évidence cela n’avait pas d’importance aux yeux de l’autorité parentale. Elle s’était plier sans broncher aux exigences de sa mère.
INJUSTE! Elle serépétait machinalement ce mot tout en exécutant les différentes tâches ménagères qui lui étaient assignées. Elle n’avais en aucuns cas choisi d’avoir une famille nombreuse. Pourquoi devait elle s’occuper dela progéniture de sa mère? C’était son boulot à elle. Pas celui d’une adolescente. Pourtant elle continuait d’assurer son rôle de maitresse de maison que son père avait qualifié de temporaire et quipourtant semblait se prolonger. Elle espérait du plus profond de son cœur que douze enfin avaient enfin satisfait sa mère.
La maison grouillait. Les plus petit s’époumonaient, réclamant lebiberon. Les plus âgés -qui ne dépassaient pas 8 ans pour le plus vieux- jouaient dans la cour, pourchassant poules, canards et cochons. Monique subsista aux besoins des nourrissons et les recoucha avecdélicatesse dans leur berceau en bois. Elle traina les pieds en se dirigeant vers l’extérieur et chassa ses frères, pour instaurer le calme tandis qu’elle nettoyait le poulailler, astiquait la porcherieet nourrissait les différents animaux.
Lorsque quelques heures plus tard elle s’installa enfin dans le fauteuil du salon, elle poussa un soupir de soulagement. Quelque chose la dérangeait...
tracking img