Cap 48

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Regardez-moi dans les yeux… j’ai dit dans les yeux. »

CAP48 est une organisation fondée en 1957 qui permet la récolte de fonds destinés principalement aux personnes handicapées en Communauté française et en Communauté germanophone de Belgique.
Cette année l’A.S.B.L lance la campagne de sensibilisation "Regard".
Celle-ci montre la difficulté de subir le poids d'un regard stigmatisantquand on souffre d'un handicap, elle veut changer cette vision, par exemple cette photo détournée d’une publicité pour soutien-gorge, montrant que l’on peut être une femme belle tout en étant handicapée et que le handicap peut prendre une place secondaire.
L’affaire n’est pas neuve. Cela fait plus de 20 ans que la marque de vêtements Benetton s’amuse à des campagnes publicitaires choc. On se souvientdes hommes tatoués
« aids-positiv », des religieux qui s’embrassent, de l’enfant à peine sorti du ventre de sa mère, des enfants- soldats.
Dans ce cas-là il y avait déjà eu plusieurs articles et sujets télévisés qui posaient la question de savoir s’il s’agissait d’une réelle réflexion sur le monde ou d’une provocation pure et bête.
Le fait que Benetton soit une marque de vêtements qui n’ad’autre but que le profit fait plutôt pencher la balance du coté de la provocation.
Déjà à ce moment il y avait eu beaucoup de commentaires et plaintes.
Aujourd’hui, quand Cap 48 reprend le même concept, on peut penser qu’ils détournent cette provocation idiote pour en faire ce qu’elle devait être c'est-à-dire une véritable réflexion.
Il est à penser que les publicitaires ont eu tout à faitconscience qu’ils allaient provoquer la gène et le débat, et dans ce cas c’est ce qui est mis en avant.
Mais la gène des gens est-elle justifiée ? Est-ce une publicité indécente ? Faut-il qu’une publicité choque les gens pour les atteindre?

Quand une personne voit pour la première fois cette publicité, son regard se penche d’abord sur cette belle blonde aux yeux bleus, aux lèvres pulpeuses, audécolleté « magnétique » , puis on descend un peu plus bas et on voit un demi-bras, et là toutes les pensées précédentes s’effacent.
Les réactions face à cette publicité peuvent varier selon les mentalités : Certains réagissent bien et trouvent que c’est une bonne initiative. D’autres se sentent troublés: Si le handicap choque tellement les gens c’est parce qu’il fait peur et reflète un malaise, cequi est illustré par une étude montrant que le handicap est la deuxième cause de discrimination en Belgique. On entendra souvent qu’une handicapée reste une handicapée, même si elle a un beau décolleté. Il est normal aujourd’hui dans notre société de consommation qu’on soit attiré par l’esthétique, par le Beau, c’est en quelque sorte l’inatteignable qu’on a pour modèle,
on peut se référer à tousles feuilletons américains, les films, les magazines de mode pour en être convaincu. Des magazines comme le très vendu Marie-Claire font des reportages sur les « rondes » en photographiant des femmes qui font du 44, interviewent des actrices comme Sandrine Kiberlain en lui posant la question de ses problèmes physiques parce qu’elle a des taches de rousseur. Aujourd’hui dans notre sociétéoccidentale, un idéal, c’est un physique parfait et utopique de gens parfaits, dans des maisons parfaites, avec des métiers parfaits, des voitures parfaites, des enfants parfaits. Aussi, nous nous sommes habitués à flatter et à être flatté, à frustrer et à être frustrés en permanence, à vivre dans l’esthétique parfaite.
Etre confronté à une réalité différente finit par heurter nos yeux habitués à uneforme de beauté standardisée et quand une image surprenante nous est montrée, elle nous parait forcement choquante, moche, épouvantable, à censurer absolument.

Cette publicité n’aurait peut-être pas fonctionné il y a cinq ou dix ans, car les mentalités n’étaient pas préparées à accueillir ce genre d’images.
On peut en déduire que ce sont les médias de communication qui font avancer nos...
tracking img