Capetien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Programme Capetien : Suzeraineté, Souveraineté et société d’ordres

Adalbéron de Laon († 1030 ou 1031, abbaye Saint-Vincent de Laon), évêque de Laon de 977 à 1030 est un membre de la maison d'Ardenne et un fils de Régnier, comte de Bastogne, et un neveu de Godefroy le Captif, comte de Verdun et d'Adalbéron archevêque de Reims.
Après avoir commencé ses études à Gorze, il est de 969 à 974l’élève à Reims de Gerbert d’Aurillac, le futur pape Sylvestre II. Lothaire, roi carolingien de France, le nomme évêque de Laon le 16 janvier 977, après la mort de Roricon survenue le 20 décembre 976. Le 1er avril 977, son oncle l'archevêque Adalbéron de Reims lui donne la consécration épiscopale en la cathédrale de Laon.
La Suzeraineté est une situation dans laquelle une région ou une nation esttributaire d'une entité plus puissante qui permet au tributaire certaines autonomies domestiques limitées pour contrôler ses affaires étrangères. L'entité plus puissante dans la relation de suzeraineté, ou à la tête de l'État de l'entité plus puissante, est appelé le suzerain.
Dans le système féodal, le suzerain est un seigneur qui octroie un fief à son vassal lors de la cérémonie de l'hommage.
Leterme de suzeraineté a été utilisée pour décrire la relation entre l'Empire ottoman et ses régions environnantes. Il diffère de la souveraineté en cela que le tributaire a quelques autonomies de gouvernance limitées.
Bien que ce concept ait existé dans plusieurs empires historiques, il est difficile à décrire avec les théories du droit international du XXe siècle, dans lesquelles la souverainetéexiste ou n'existe pas. Alors qu'une nation souveraine peut consentir par traité à devenir le protectorat d'un pouvoir plus fort, le droit international moderne ne reconnaît aucune manière de rendre cette relation théoriquement irrévocable par le pouvoir plus faible.
La souveraineté (du latin médiéval superanus qui dérive du latin classique superus "supérieur" ; et du concept grec Basileus) est ledroit exclusif d'exercer l'autorité politique (législative, judiciaire et/ou exécutive) sur une zone géographique ou un groupe de peuples.
Le concept émerge avec celui d'État, au Moyen Âge. Le souverain est donc au départ une personne identifiée (le représentant de l'État, le roi) puis se détache de plus en plus de sa personne pour devenir un concept théorique indépendant et intemporel.
Lasouveraineté n'est en principe qu'étatique, mais on voit apparaître aujourd'hui un concept de souveraineté qui se détache de plus en plus des États.

I/ Une société divisé en plusieurs parties

A/ Au sommet : l’Eglise

l’Eglise ne forme qu’un corps, à lui seule, une forme une partie de l’Etat.
Car la « loi humaine » c’est à dire celle découlant de la constitution en distingue deuxautres.
Ce qui signifie que la Cité de Dieu est régit par une loi Divines.
La théorie du droit divin dit que l’Eglise de France considère non seulement que le principe du pouvoir est d’origine divine, mais que le roi tient sa couronne directement de Dieu.
« Dieu gouverne tous les peuples et leur donne à tous des rois…le trône royal n’est pas le trône d’un homme, mais le trône de Dieu même, lapersonne des rois est sacrée… »
« Chacun d’eux contribuent succéssivement à soulager les trois », il y a donc une coexistence indémembrables.

B/ La Noblesse

La Noblesse est elle même partagée en 3 classes. « au premier rang » on retrouve le Roi et l’empereur pour ensuite retrouver la petite noblesse.
Le Roi et l’empereur assure la solidité de l’Etat, c’est à dire qu’ils mettent en œuvre lesmoyens pour faire respecter l’ordre et la bonne organisation de l’Etat.
La Petite noblesse elle à le privilège «  de ne subir la contrainte d’aucun pouvoir » à condition de respecter la loi.
En échanges ils protègent l’Eglise et L’etat et tout son contenu ( peuple, puissants et humble )
Ce sont des guerriers.

II/ Une interdépendance des parties

A/ La Classe inférieur : les serfs...
tracking img