Capital economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2836 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Capital Économique et Gestion Actif - Passif dans la Banque de Détail et l’Assurance-vie l’Assurance-vie

Françoise Turpin / Alexandre Adam Équipe Modèles Financiers Gestion Actif - Passif BNP PARIBAS
Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004
1

Plan
Objectifs et contraintes
une définition valable pour le calcul des risques extrêmes du Groupe qui nousamène à définir la notion de « valeur » en Gestion Actif Passif

Méthodologie employée pour le calcul du capital économique
la méthodologie des grilles

Résultats et Conclusions
Des queues de distribution épaisses pour les deux métiers Complémentarité Bancassurance

Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004

2

Plan

Objectifs et contraintesMéthodologie employée pour le calcul du capital économique

Résultats et Conclusions

Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004

3

Objectifs et contraintes
Notre objectif est de calculer la consommation en capital économique pour risque de marché de la Banque de Détail en France et des Fonds d’AssuranceVie :
définir une méthodologie qui permette d’obtenir uncalcul STABLE et COHERENT avec la pratique des métiers qui reflète la fonction d’utilité actuelle de l’entreprise, sa comptabilité, ses effets de portefeuille et de production nouvelle et en particulier sa capacité à lisser les résultats

Une première contrainte : pouvoir à terme agréger les risques des différents métiers (assurance, immobilier…) en tenant compte des effets de portefeuille. Uneseconde contrainte : une définition imposée au niveau groupe, valable pour tous les risques VaR à 99.97 % sur un horizon de 1 an
Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004
4

La définition : un calcul de VaR et de moyenne

Calcul du capital économique : un calcul de VaR et de moyenne

Probabilité= 0.03 % -50 0 Variation de la valeur de l’activité sur unhorizon de 1 an

- 50 est la VaR à 99.97 % et à l’horizon choisi - il n’y a que 3 chances sur 10.000 de perdre plus que 50 Capital économique : différence entre une VaR à 99,97% et la moyenne
Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004
5

La définition : un nouvel indicateur
Une définition imposée au niveau groupe, valable pour tous les risques : VaR à 99.97 %sur un horizon de 1 an Un indicateur complémentaire en Gestion Actif - Passif pour mesurer les risque extrêmes
les risques extrêmes sont souvent « oubliés » en Gestion Actif Passif
impasses sensibilités

un possibilité de calculer le rendement de l’activité

Un raisonnement en « valeur » objectif = définir une notion de valeur en adéquation avec les pratiques du métier sans remettre en causela gestion courante

Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004

6

Valorisation de l’activité
Bilan d’Assurance Vie et Banking Book : des produits dérivés Valorisation par actualisation des résultats comptables futurs
probabilité risque neutre (actualisation au taux sans risque)

Actualisation des résultats comptables futurs
Sur 15 ans pour l’Assurance Vie
au delà la variation est supposée constante horizon de renouvellement du bilan pour des raisons de faisabilité

Sur 5 ans pour le Banking Book
horizon de gestion standard du métier horizon de renouvellement du bilan

Actualisation des résultats comptables

10 000

Valeur = moyenne
Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004 Petit Déjeuner de L ’AFGAP 08/01/2004
7

La notion de «valeur » d ’un Banking Book
Les résultats futurs sont simulés pour chacun des produits du bilan :
PEL, CSL, DAV, Crédits Immobilier et Investissement … en tenant compte des règles de refinancement (TCI) propre à chaque produit. en tenant compte des optionalités et des spécificités des produits :
RA, indexation inflation effets volume, effets richesse

Les marges d’intérêt sont ainsi...
tracking img