Capital investissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Capital investissement : profitez de bien plus que du financement

Beaucoup de chefs d’entreprises ne le savent peut-être pas, mais en dehors de la banque et du marché financier, le capital investissement peut être une bonne alternative pour financer les besoins de croissance et de développement de sa société ou même pour sa transmission. L’activité, qui a vu le jour au Maroc en 2000, a connuun développement important au cours de ces dernières années, permettant à plusieurs entreprises d’accéder à bien plus que du financement. Certaines d’entre elles ont même fini en Bourse après avoir accueilli des fonds de capital investissement dans leur tour de table, et sont devenues des sociétés modèles qui suscitent l’intérêt de plusieurs investisseurs nationaux et étrangers.
Agram, Oléa,Capital Morocco, Sindibad..., ce sont là des fonds de capital investissement parmi les 15 que compte le secteur au Maroc. Des opérateurs tels que Capital Invest, Attijari Invest, CDG Capital Private Equity ou Société Générale, pour ne citer que ceux-là, en sont les créateurs. Chacun a une orientation et des caractéristiques spécifiques, ainsi que des bailleurs de fonds distincts. En effet, lessociétés de gestion de capital investissement font appel à des investisseurs privés pour alimenter les fonds créés en ressources. Cet argent est ensuite investi dans des entreprises, à travers des prises de participation minoritaires ou majoritaires, pendant une durée déterminée. Les investisseurs sont rémunérés au moment de la liquidation des fonds sur la base d’un taux de rendement avec une rentabilitégénéralement espérée entre 15 à 20% brut. Pour leur part, les sociétés de gestion touchent des frais de gestion et éventuellement des «success fees» à la fin.
L’industrie du capital investissement a démarré avec ce qu’on appelle la première génération de fonds. Cinq ont été créés à partir de 2000 pour une taille de l’ordre d’un milliard de DH. «Le Maroc venait à l’époque de signer l’accord delibre-échange avec l’Union européenne, et les entreprises des secteurs concernés devaient être accompagnées dans leur développement pour attaquer les nouveaux marchés et affronter une concurrence plus forte», explique Omar Chikhaoui, président de l’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC) et directeur général de Capital Invest.

5 milliards de DH de fonds sous gestion actuellement
Apartir de 2005, une deuxième génération de fonds, cette fois-ci de capital-transmission, a commencé à voir le jour, portant les montants sous gestion à près de 5 milliards de DH actuellement. Ces nouveaux fonds, dont beaucoup à l’initiative d’institutionnels étrangers, se sont le plus souvent investis dans le rachat d’entreprises.
Il faut savoir qu’il existe en fait cinq types decapital-investissement intervenant chacun à un moment de la vie de l’entreprise. Il y a d’abord le capital-amorçage qui consiste à financer des entreprises en phase de démarrage. Les cibles sont des sociétés innovantes qui n’ont pas encore démarré leur activité et n’ont pas encore fait appel à un financement extérieur. «Généralement, il s’agit de petits montages dont les montants ne dépassent pas le million deDH», précise Rachid Zraigui, ancien professionnel du capital investissement.
Il y a ensuite le capital-risque, métier dont l’objectif est d’investir dans des entreprises récemment créées, avec des produits ou services déjà en place, pour accélérer leur croissance et leur assurer un bon démarrage. Dans cette branche, les montants à investir varient entre 4 et 10 MDH, selon les estimations desprofessionnels.
Troisième métier : le capital-développement. Cette branche vise à accompagner des entreprises de taille moyenne (chiffre d’affaires dépassant les 40 MDH) dans leurs projets de développement et ce, afin d’atteindre leur phase de maturité.
Il y a aussi le capital-transmission dont le but est d’investir à l’occasion de rachats de sociétés en utilisant des techniques financières à...
tracking img