Capital risque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2739 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Le capital risque : un nouveau mode de financement des jeunes entreprises innovantes

Karima MIALED

Le terme de capital risque comprend plusieurs acceptions : on parle de capital risque au sens strict lorsqu’il s’agit de prises de participation minoritaires dans des entreprises jeunes ou en création qui opèrent dans des secteurs de haute technologie. Il s’agit là du capitalrisque tel qu’il est pratiqué aux Etats-Unis[1] [Gompers et Lerner, 2001]. Dans un sens plus large, le capital risque consiste en un apport en fonds propres destiné aussi bien aux premiers stades de création, de développement ou de transmission d’entreprises à fort potentiel d’innovation. En France, le capital risque au sens strict constitue un sous ensemble du capital risque au sens large.D’ailleurs, le terme capital investissement tend à se substituer à celui de capital risque [Lachman, 1993].

L’intérêt pour les entreprises innovantes de faire appel aux CRs est double : tout d’abord, la prise de participation des CRs dans le capital de ces entreprises se situe généralement dans des phases où leurs besoins en financement externe sont élevés et leur capacité d’accès aux financementstraditionnels est très limitée. De plus, les CRs n’agissent pas, contrairement aux banquiers, en tant que prêteurs. Ils ne prêtent pas en contre partie de garanties solides, mais ils s'impliquent dans la vie de l'entreprise et deviennent ainsi des partenaires assumant tous les risques liés à son développement ainsi que les profits qu’elles dégagent en cas de succès. Ensuite, le financement par CRne se limite pas à un soutien financier mais se traduit par la création d’un véritable partenariat managérial, industriel et commercial visant à créer de la valeur [Gorman et Sahlman, 1989 ; Sapienza, 1992 ; Hellman et Puri, 2000; 2002]. Cette double compétence très souvent citée par les chercheurs et les professionnels permet aux CRs, en l’absence de garanties matérielles et d’une visibilitéclaire sur l’avenir commercial de l’innovation, d’augmenter les chances de réussite du projet financé et de le valoriser ou du moins limiter les pertes liées à un éventuel échec [Lerner, 1995 ; Kaplan et Strömberg, 2001 ; Gompers et Lerner, 2001]. Mais si le rôle des CRs se bornait à ces fonctions, leur importance serait secondaire dans la compréhension de la problématique du financement del’innovation. La présence d’une forte asymétrie de l’information amène les CRs à exercer d’autres fonctions plus spécifiques notamment par une gestion plus efficace de l’aléa moral et de l’asymétrie de l’information en recourant à certaines pratiques qui fondent leurs spécificités en tant que nouvelle forme d’intermédiation financière [Sahlman, 1990].

Dans cet article, nous exposons l’apport en termede valeur ajoutée des sociétés de capital risque et les mécanismes qu’elles utilisent pour contrôler et surveiller les entreprises financées.

1. L’intérêt du financement par capital risque :

Les entrepreneurs en quête de ressources financières doivent considérer à la fois les conditions de financement qui lui sont proposées par les investisseurs et la valeur ajoutée de ces derniers dans ledéveloppement et l’accompagnement de leurs projets. Dans le cas des sociétés de capital risque, cet apport prend différentes formes.

1.1. Le degré d’implication des capitaux risqueurs :
Le degré d’implication des CRs dans les entreprises qu’ils financent se manifeste dans le mode de gouvernance mis en place. De manière générale on distingue trois types de CRs et donc trois modes degouvernance : le premier type de financement, appelé hands on, s’accompagne d’étroites relations avec l’entreprise et qui se traduisent par une forte interaction entre le CR et l’entreprise, une présence du CR au sein du conseil d’administration, au conseil de surveillance ainsi que son implication dans la prise des grandes décisions stratégiques. Le second type, appelé hands off, fait...
tracking img