Capitalisme actionnarial

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A quand la fin du capitalisme actionnarial?

Je vais faire simple, depuis quelques temps, je me suis rendu compte d'une chose: le capitalisme depuis le début des année 1970 est faux.

Vous allez me dire, alors pourquoi est-il en place depuis plus de 40 ans? La réponse me paraît logique, vous donnez un hochet à un bébé, il sourit, vous lui reprenez, il pleure. Vous donnez une possibilité des'enrichir vite (avec quelques risques, voire pas) sans pour autant attendre des années(rentiers), les personnes sont heureuses, tout va bien leur affaire est prospère, leur vie repose là-dessus... Allez-vous tout lui prendre...? Non, car il ne pourra plus vivre contrairement au bébé qui lui s'en remettra. De plus, on peut noter que, en France, la gauche et la droite s'opposent sur tout, sauf sur cefait-ci... tout simplement car les personnes qui dirigent aujourd'hui le monde sont les grands PDG et actionnaires, qui sont en relation étroite avec les Hommes politiques...

Deuxième question que vous allez me poser, pourquoi est-il faux alors? Pour Keynes, l'épargne constituait une fuite du processus qui diminuait considérablement le PIB et donc la croissance, le but est donc de consommerplus. Avec les actions, on augmente l'épargne des plus riches et donc la fuite est de plus en plus importante. Vous allez me dire : « Ouais mais selon les libéraux, l'épargne permet d'investir plus et donc au final créer encore plus de richesses ». Certes, mais là, les actionnaires sont plus ou moins libres de ne pas investir dans l'entreprise où ils ont fait leurs recettes et les taux d'intérêtélevés qu'ils reçoivent (autour de 15% de nos jours généralement). Donc au final, l'intégralité de la richesse produite n'est pas utilisé totalement pour l'investissement ou la consommation.
Ce n'est pas tout, d'autres choses viennent prouver qu'il est aujourd'hui faux. En effet, regardez les dix entreprises les plus riches de France actuellement. Dans l'ordre, Total, EADS (airbus entre autres),EDF, GDF, Peugeot-Citroen, France Télécom-Orange, Renault, Veolia Environnement, Vinci construction, Alcatel Lucent.
Rien ne vous chiffonne? Le plupart de ces entreprises doivent leur fonctionnement à l'Etat et sont payés la plupart du temps par l'Etat. On pourrait encore parler des industries pharmaceutiques qui sont intégralement rémunérés à coups de sécurité sociale. L'exemple le plus flagrantreste celui des banques qui s'enrichissent de plus en plus et aux Etats-Unis, elles n'ont jamais été aussi riche que pendant la relance qui leur a permis des bénéfices records. En gros, le capitalisme actionnarial est dicté par des libéraux qui n'ont aucun scrupule à utiliser les Etats, bien qu'ils sont contre leur intervention, mais il faut savoir que la plupart des grandes entreprises aujourd'huine sont rien sans les Etats qui veillent au bon fonctionnement du marché...
Et après, on survit grâce à l'Etat, où est le problème? Bah justement, et comment on va faire le jour où on touchera le fond, car tous les Etats y passeront, autant se le dire, du coup, on essaie d'implanter de la rigueur, de faire des politiques pour instaurer plus de fléxibilité. Rien ne marche et rien ne marchera,l'Irlande, le Portugal et la Grèce ont déjà été en déficit mais ne peuvent relever la tête facilement.
En outre, le capitalisme actionnarial entraine un regain des inégalités sociales alors qu'elles étaient plutôt à la baisse avant.

Enfin, vous pouvez encore me dire que tout ce que je dis depuis tout à l'heure, n'implique pas que le capitalisme actionnarial court à sa perte, mais une chose quiest restée dans l'environnement le prouve : le chômage.
Milton Friedman a émit dans les années 1970 l'existence d'un chômage « naturel »... Si l'on considère que ne pas boire entraine irrémédiablement la déshydratation, et que cela est naturel, on peut dire que le chômage naturel est possible. On dit souvent que les Trente Glorieuses sont le fruit d'une relance économique sans précédent après...
tracking img