Capitalisme chinois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rappel du sujet : Peut-on parler d’un modèle de capitalisme chinois ?

La difficulté du sujet est ici double:

* Il faut disposer d'informations sur l'économie chinoise, son mode de fonctionnement alors qu'il s'agit d'un pays en transformation rapide.
* Il ne faut pas se tromper de sujet! Ici la question posée est sur le modèle économique chinois, pas sur l'économie chinoise engénéral, ni sur les tensions économiques mondiales qu'engendre la croissance économique rapide de ce géant économique naissant. Le devoir doit centrer l'analyse sur le passage du communisme au « socialisme de marché" (un oxymore ? .. ), et sur les caractéristiques mouvantes de cette économie. Le cœur de la réflexion est la place croissante de la régulation marchande dans l'économie chinoise et sacompatibilité avec les institutions étatiques héritées du communisme.
Nous présentons ici un plan détaillé sous la forme standard d'une dissertation en deux parties, deux sous-parties.

INTRODUCTION

Deng Xiao-Ping, revenu au pouvoir en 1977, lance comme mot d'ordre aux Chinois « Enrichissez-vous! ", faisant écho au mot d'ordre du politicien français Guizot en 1840. L'injonction était frappantedans une Chine communiste, qui sortait de la révolution culturelle et dans laquelle le secteur privé était encore illégal et les profits captés par l'Etat. Trente ans plus tard, la Chine étonne par ses performances économiques et la vigueur de sa croissance. Les quatre modernisations lancées en 1978 (agriculture, industrie, recherche et défense nationale) ont manifestement porté leurs fruits. Ellesmarquent le passage à une « économie socialiste de marché", forme d'organisation sociale dans laquelle le libéralisme n'a touché pour l'instant que la sphère économique.

Le capitalisme chinois est-il une nouvelle combinaison de régulation marchande et de contrôle étatique, où les institutions publiques héritées du passé structurent l'essor économique? Ou bien les caractéristiques actuelles dela société chinoise ne sont qu'une transition d'une économie planifiée vers une économie de marchés, la persistance de certaines institutions freinant ce mouvement?

Une première partie rappellera l'histoire récente des transformations structurelles de l'économie chinoise afin de comprendre pourquoi la privatisation a permis des succès économiques mais aussi aggravé certains déséquilibres. Dansune deuxième partie, nous nous interrogerons sur les faiblesses institutionnelles dans le fonctionnement de l'économie, en centrant l'analyse sur la capacité des banques à financer l'économie et sur les défaillances dans la gouvernance publique.

PREMIÈRE PARTIE: DE L'ÉCONOMIE PLANIFIÉE AU SOCIALISME DE MARCHÉ

1.1. Les trois étapes de la progression de la régulation marchande en Chine1re phase: début des années quatre-vingt (1983-1988) : privatisation de la production agricole, industrialisation des campagnes, essor des entreprises rurales. La possibilité de s'approprier la terre et de vendre sur les marchés à des prix libres permet un essor de la production agricole. L'enrichissement des paysans soutient la demande de biens de consommation. La fin de la période marque unessoufflement de ce moteur de croissance, et une surcapacité des industries légères. .

2e phase: début des années quatre-vingt dix: arrivée d'investissements étrangers massifs en provenance de Taïwan, Hong-Kong, des Chinois d'outre mer. Création de zones de développement dans les régions côtières. Il s'agit de créations d'ateliers d'assemblage avec des technologies intensives en main d'œuvre etre-exportations vers les marchés mondiaux. L'avantage chinois repose sur le bas coût de la main d'œuvre. Ces industries génèrent des revenus locaux qui soutiennent la demande interne. 1997 : la crise asiatique remet en question l'avantage de la localisation en Chine (baisse des coûts de production dans la zone).

3e phase: fin des années quatre-vingt dix. Investissements directs étrangers en...
tracking img