Capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2563 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 2 Les variations temporelles du capitalisme
I INTRODUCTION
La diversité du capitalisme s’étend a la fois De manière verticale c'est-à-dire a travers des différences géographiques de manière horizontale c'est-à-dire des différences temporelle.
Nous serons amenés à voir 4 grandes étapes du capitalisme qui sont :
*Le capitalisme managérial [fin XIX-70’s]* : c’estun capitalisme dominé par les grands groupes industriels et financiers (oligopoles avec nombres réduits d’acteurs) avec une intervention de plus en plus prononcée de l’Etat, ce qui caractérise aussi c’est le poids des rapports sociaux (importance des mouvements ouvriers dans sa transformation). Il est témoins de la première mondialisation et le développement d’une finance mondialeLe capitalisme financier [80’s-aujourd’hui] : se caractérise par les préceptes libéraux (déréglementation, libres circulation des capitaux et marchandises, privatisation) dominé par le marché avec l’objectif implicite de l’évacuation de l’intervention de l’Etat. On peut remarquer la main mise sur les économies de la finance internationale à travers les actionnaires. II Lecapitalisme commercial
La délicate question des origines du capitalisme
Premiere entreprise premiere forme de crédit et développement du commerce. Marx place l’émergence du capitalisme à partir du XVIème siècle date a laquelle on commence à accumuler du bénéfice constituant nécessaire au capitalisme.
Les conditions permissives à l’émergence du capitalisme
Cette période est celle ou nousallons passer de la subsistance à celui de l’échange. Des petits commerces apparaissent puis de part l’échange de petits profits sont créés et qui serve de base à l’étape ultime étant le passage au capitalisme.
On peut noter aussi l’influence de la religion en particulier de l’éthique protestante qui dans laquelle la réussite et l’argent ne sont pas tabous notamment par le salut de lareconnaissance terrestre.
L’importance du calcul économique et la recherche rationnelle du profit. Le calcul de l’intérêt, apparition des comptes de dépôt, les règlements par chèques => aboutissant à l’apparition de la comptabilité
Les signes tangibles
La création de structures économique essentielle s par les cités états (Vienne, Venise, ligue hanséatiques qui sont guidés par des préceptesmercantilistes richesse monétaire devient levier de puissance) avec création des premiers grands marchés que sont les foires internationales. Ces états vont devenir les défenseurs de la propriété privée et sont intervenus dans la création d’organisme de crédit).
La première conséquence c’est la libéralisation du commerce intérieur, et l’émergence d’une classe de commercial au début national puisinternational qui sera à la base des mouvements révolutionnaires. Il y a aussi les premiers banquiers qui seront les pourvoyeurs de fond des systèmes régaliens.
Deuxième signe c’est la naissance des premières entreprises, elles vont évoluer a travers le temps pour devenir au XIX des sociétés par actions. La propriété des entreprises étaient exclusivement familial. Cette naissance constitue l’actefondateur du capitalisme dans la mesure où elle garantit la propriété privée c.-à-d. les moyens de production et les bénéfices, ce qui encourage les entrepreneurs a investir dans es entreprises.
Troisième signes tangible c’est la proto-industrialisation : regroupements des activités dans des petits ateliers.
Jusqu’en 1750 l’Europe n’a pas basculé dans un mode capitalisme totalement il yaencore une forte réglementation de l’activité artisanale et les économies reste majoritairement agricole. L’Europe ne se distingue pas des autres pays en termes de revenus par tête
III Le capitalisme industriel ou libéral
La rupture de la révolution industrielle
En grande Bretagne à partir de 1770 et finit vers 1880. C’est une étape décisive pour l’instauration du système capitalisme et...
tracking img