Cappuccino

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (726 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mes amis, nous dit-il, le grand Orissa sait que Ziméo n'est point né cruel; mais les blancs m'ont séparé des idoles de mon coeur, du sage Matomba qui élevait ma jeunesse, & de la jeune beauté quej'associais à ma vie. Mes amis, les outrages & les malheurs ne m'ont point abattu, j'ai toujours senti mon coeur. Vos hommes blancs n'ont qu'une demi-âme; ils ne savent ni aimer, ni haïr; ilsn'ont de passion que pour l'or; nous les avons toutes & toutes sont extrêmes. Des ames de la nature des nôtres, ne peuvent s'éteindre dans les disgraces; mais la haine y devient de la rage. Le nègrené pour aimer, quand il est forcé de haïr devient un tigre, un léopard, & je le suis devenu. Je me vois le chef d'un peuple, je suis riche & je passe mes jours dans la douleur: je regretteceux que j'ai perdus; je les vois des yeux de la pensée; je les entretiens & je pleure. Mais après avoir versé des larmes, souvent je me sens un besoin de répandre du sang, d'entendre les cris desblancs égorgés. Eh bien! je viens de le satisfaire, cet affreux besoin et ce sang, ces cris aigrissent encore mon désespoir.... Hommes de paix, n'éloignez pas vos coeurs du malheureux Ziméo. Vouspouvez lui trouver un vaisseau; vous pouvez le conduire; ils ne sont pas loin de cette ile ceux qui sont nécessaires à mon coeur.
Dans ce moment deux des plus jeunes esclaves de Wilmouth se0 prosternèrentdevant Ziméo. Ah! s'écria-t-il, vous êtes du Benin, & vous m'avez connu. Oui, dit le plus jeune des deux esclaves, nous sommes nés les sujets du puissant Damel ton père; celui-ci t'a vu à sacour, & moi j'ai vu ta jeunesse au village d'Onébo. Des perfides nous ont enlevés à nos parents, mais Wilmouth est notre père. Le nègre avait à peine prononcé ces mots, qu'il sortit avecprécipitation; Ziméo fit un geste pour l'arrêter, & se pencha sur l'autre nègre qui restait auprès de lui & qu'il regardait avec attendrissement; il semblait porter des yeux plus satisfaits sur les...
tracking img