Carbonifere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1383 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES A L’ECHELLE DES TEMPS GEOLOGIQUES

Deux périodes sont particulièrement importantes :
- la période connue la plus froide : du milieu du Carbonifère jusqu’au milieu du Permien, à la fin du Paléozoïque ‘entre -320 et -270Ma), plus froide que les périodes glaciaires du Quaternaire.
- la période connue la plus chaude : de la fin du Jurassique (vers -150Ma) jusqu’à unpeu plus du milieu du Crétacé (-80Ma)

I LE CLIMAT DU PERMO-CARBONIFERE (360-245Ma) TP6

1° Les témoins

• Tillites (moraines consolidées) et roches striées (donnant le sens de déplacement des glaces) indiquent la présence au Permo-carbonifère de glaces permanentes en Afrique du Sud, Amérique du Sud, Inde et Australie : ce sont des indices glaciaires
• Au Permo-carbonifère, cescontinents étaient rassemblés avec l’Antarctique en un continent unique centré sur le pôle Sud  (la Pangée) car vers –300Ma, l’orogenèse (convergence) hercynienne a soudé les continents Nord (Laurasie) au continents Sud (Gondwana) : formation des Appalaches (Amérique du Nord) et de la chaîne hercynienne ( Europe). Il reste à réunir la Sibérie et la Chine à l’Europe.
La situation de ce qui estaujourd’hui la France est proche de l’équateur.
• Une calotte glaciaire (inlandsis) recouvrait donc une partie des continents au Sud.
• Il n’y avait pas de calotte glaciaire dans l’hémisphère Nord, en rapport avec la situation plus équatoriale des continents.
• Une abondance de charbons (roches sédimentaires, formées de forêts entières ayant fournies les matières organiquescarbonéees fossilisées= piègeage important du CO2) du Carbonifère dans les régions tropicales et de latitude tempérée (emplacement de l’Amérique du Nord, de l’Europe, Sibérie, Chine…) indiquent des conditions climatiques relativement voisines de l’actuel.
Les terrains houillers montrent une alternance de veines de houille et de roches stériles (schistes et grès) : signes d’installation de forêts alternant avecdes phases de disparitions pendant lesquelles s’accumulent les débris végétaux en milieu anaérobie (marais) par suite de l’enfouissement lié à la tectonique.
La densité des fossiles végétaux (fougères) marque une période de forte productivité organique (photosynthèse importante)
• De grandes éruptions volcaniques à forte composante explosive injectent dans l’atmosphère des poussières quipeuvent diminuer le rayonnement solaire

2° Les facteurs en cause dans la glaciation permo-carbonifère

• Variation des paramètres orbitaux
• D'autres facteurs peuvent modifier le climat sur de longues périodes:
* Une caractéristique de cette époque est la faible teneur en CO2 de l’atmosphère des 600 derniers millions d’années de l’histoire de la Terre.
On constate que le piégeage decarbone organique par la photosynthèse augmente considérablement au Permo-carbonifère : il y a une forêt tropicale développée (forêt houillère) qui sera enfouie rapidement, prise dans les mouvements de convergence donc fossilisée en grande partie pour former des gisements massifs de charbon.
Le carbone est piégé sous forme de charbon provenant de la transformation des végétaux de la forêthouillère. C’est donc le CO2 absorbé par ces végétaux par photosynthèse, qui se retrouve piégé sous forme de charbon.
L’absorption du CO2 et son piégeage entraînent donc une diminution de son taux dans l’atmosphère et donc une diminution de l’effet de serre, ce qui contribue au refroidissement climatique.
* Des masses continentales importantes se trouvent rassemblées au pôle Sud. Les dépôtsglaciaires et donc les calottes glaciaires sont beaucoup plus développés qu’aujourd’hui.
La neige et la glace ont un albédo élevé, donc une partie importante de l’énergie est réfléchie. C’est un facteur qui contribue au refroidissement climatique.
* Les plissements du Paléozoïque sont à l’origine de chaînes de montagne, donc de reliefs qui correspondent à la période Permo-carbonifère.
Les...
tracking img