carrefour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
959-1963 : les premiers pas[modifier | modifier le code]


Carrefour à Punaauia, Tahiti
Carrefour est né d’une rencontre au sein du « Gagmi » (Groupement d'achats des grands magasins indépendants), entre Marcel Fournier, dont la famille est propriétaire d’un grand magasin de nouveautés à Annecy, et les frères Jacques et Denis Defforey7, dont les familles Badin-Defforey possèdent une maison degros près de Lagnieu dans l’Ain8. Marcel Fournier veut créer un supermarché mais est piqué au vif par les intentions de l’épicier de Landerneau Édouard Leclerc, venu à Annecy à la bourse du travail en novembre 1959 pour faire part de son expérience, et qui a déclaré vouloir s’implanter dans la ville. Les centrales d'achat refusant de l'approvisionner, il prend rapidement contact avec la maisonBadin-Defforey pour son approvisionnement en produits alimentaires et ouvre, dès janvier 1960 une épicerie de 160 m2 dans le petit sous-sol de son magasin de mercerie rue Vaugelas. Son succès provoque le besoin de grandir, concrétisé par l’ouverture d’un supermarché, en juin 1960, au carrefour de l’avenue Parmelan et de l’avenue André Theuriet, et par une association avec les familles Badin-Defforeypour leurs participations tant en savoir-faire qu’en capitaux. Ce deuxième magasin prend comme enseigne « Carrefour », du nom de l’immeuble dans lequel se trouve le magasin9 ou selon une autre version en référence au nom du croisement des rues Sommelier, Vaugelas et de la Poste où se situait son premier magasin10. Au vu de son succès, un autre supermarché de 1 000 m2 est ouvert à proximitéd'Annecy à Cran-Gevrier en janvier 196311.
Lors d'un séminaire de Bernardo Trujillo12, le « pape de la distribution moderne », aux États-Unis, Marcel Fournier et Denis Defforey puisent leur inspiration. Le 15 juin 1963, Carrefour met en œuvre pour la première fois le concept d’hypermarché (bien que le terme ne soit créé qu’en 1966 par le fondateur de la revue Libre-Service Actualités) en ouvrant lepremier8 dans la région parisienne à Sainte-Geneviève-des-Bois. Celui-ci regroupe les préceptes du théoricien américain : vaste choix, large place à la voiture, dramatisation du lieu de vente, bas prix… Ainsi la superficie est 2 500 m2 et 400 places de parking. Ce concept novateur, jugé avec suspicion, se révèle vite un succès, parce que répondant à la consommation de masse qui se développe enFrance. Un autre magasin -un supermarché- est ouvert en mars 196413 à Villeurbanne en plein centre-ville14, agrandi plus tard en hypermarché. Le magasin suivant sera un hypermarché de 10 000 m2, aux dimensions démesurées pour 1966, ouvert à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise15.
Le concept du départ : « Un homme, un terrain »…[réf. souhaitée]
1963-1985 : le temps des entrepreneurs[modifier |modifier le code]
Les premières années, celles de la création et des pionniers, sont maintenant passées et c’est le développement du concept qui s’impose, toujours sous le contrôle de leurs dirigeants-actionnaires, les Deforrey-Fournier. Pendant toute cette période de forte croissance de la grande distribution, ils vont faire croître leur entreprise en s’impliquant directement dans la gestion del'entreprise. C'est le temps des entrepreneurs.
Profitant de l’engouement des consommateurs pour cette nouvelle forme de commerce, l’entreprise se développe rapidement, en se finançant notamment grâce à la trésorerie engrangée entre le passage en caisse — assez rapide — et le paiement à plusieurs semaines des fournisseurs. De PME, elle devient vite un petit groupe, et le 16 juin 1970, Carrefour faitson entrée à la bourse de Paris.
À l’image de la grande distribution en France, Carrefour croît donc vite. Et bientôt des voix s’élèvent contre le développement des grandes surfaces, notamment celles des petits commerçants, alors une importante force électorale, par la voix de leur syndicat (CIDUNATI)16. En 1973 est donc votée la loi Royer, qui limite les ouvertures de magasins, en les faisant...