Carrefour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SATTO
Ugo
Marketing International
« Carrefour au Japon »

SOMMAIRE
QUESTIONS :

1 : Analyse Interne de l’entreprise CARREFOUR

2 : Analyse externe de l’entreprise CARREFOUR

3 : Les principales raisons de l’échec de CARREFOUR (raisons expliquant le retrait du marché japonais)
a) Les raisons externes de l’échec
b) Les raisons internes de l’échec

4 : Ce qu’il auraitfallut faire pour rester présent en direct du Japon

5 : Du point de vue de la stratégie d’expansion mondiale du groupe , le retrait de la présence directe de CARREFOUR au Japon est – il nécessairement un échec ?

* Références bibliographiques




QUESTIONS :

1 : Analyse Interne de l’entreprise CARREFOUR

| FORCES | FAIBLESSES |
Missions Objectif Stratégie | *Ajout d’espace de vente dans les produits frais * Mise au point des normes Merchandising plus soigné | * Mauvais retailing-Mix * Part de marché très difficiles |
Marketing Mix | * Prix discount * Large gamme (60000 produits) * Prix très large | * Manque de clarté dans la stratégie prix * Prix indiqués en fonction du poids (légumes) * Qualité et fraicheur desproduits |
Action Communication | * Mise en place d’agents de sécurité féminin | * Manques d’effectif, manques d’employés et manque de motivation… |
Organisation Culture Structure | * Signalétique en anglais | * Mauvaise adaptation au contexte * Architecture des magasins locaux trop grandes * Manque d’hygiène |
Ressources Compétences | * Taux de négociation directejusqu'à 55% | * Confiance excessive en son format hypermarché. * Mauvaise gestion des points de ventes, des ressources… |



2 : Analyse Externe de l’entreprise CARREFOUR

| OPPORTUNITES | MENACES |
DEMANDE | * L’innovation informatique est très développée * Très bonne gestion du produit | * Saisonnalité trop marqué * Lassitude rapide du consommateur |OFFRE | / | * Concurrence des GMS Japonais |
ENVIRONNEMENT | * Forte densité de la population * Le japon accueille un nombre élevé d’investissement étranger | * Prix terrains élevés * Accès difficiles, embouteillages (parking pas ordonnés) |

3 : Les principales raisons de l’échec de CARREFOUR (raisons expliquant le retrait du marché japonais)

a) Lesraisons externes de l’échec
Comme souvent, un faisceau de raisons externes et internes se conjuguent et expliquent les difficultés, puis le retrait de Carrefour d’une présence directe au Japon.
Avant tout, les habitudes de consommation dans la grande distribution généraliste au Japon apparaissent comme très spécifiques, y compris au sein de la région asiatique, du point de vue :
* Des méthodes depromotion (prospectus au jour le jour),
* De la fréquence des achats (en petites quantités),
* De leur saisonnalité très marquée,
* De la lassitude rapide du consommateur (qui exige un renouvellement très fréquent très fréquent des assortiments),
* D’une conception intransigeante et élargie de la qualité (de la gestion des parkings et du point de vente à la qualité des produits etservices offerts en magasin).
En outre, les a priori sont tenaces et une enseigne étrangère perçue comme telle aura toutes les peines à se défaire de l’image associée à son pays d’origine (luxe et art de vivre dans le cas de la France, en contradiction avec le concept de prix bas).
La gestion des relations dans la filière de distribution, notamment les relations amont avec les fournisseurs àtravers des grossistes puissants, a également été source de difficultés d’adaptation pour Carrefour qui n’a pu exercer autant qu’il l’aurait souhaité, sa puissance de négociation en direct, garantie de prix bas conforme au positionnement voulu «ELDP » (Every Day Low Price). Ce faisant, il s’est coupé d’un intermédiaire essentiel sur le marché japonais, à même de lui faciliter les relations locales...
tracking img