Carte du gabon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 125 (31044 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gabon industriel : un nouveau gisement de pétrole découvert à Lambaréné
La découverte d'un nouveau gisement pétrolier à Lambaréné, dans le Moyen-Ogooué, pourrait booster les performances économiques du secteur pétrolier et élever la croissance économique du Gabon au profit de la population.

L'exploitation de ce nouveau gisement pourrait intéresser, en plus des sociétés pétrolières déjàprésentes au Gabon, d'autres compagnies internationales. Celles-ci devront déployer une activité conforme au nouvel axe de développement basé sur l'industrialisation de l'économie gabonaise.

En effet, le Gabon connaît actuellement une réorientation de son économie basée sur le projet de Gabon Industriel développé par le Président Ali Bongo Ondimba, qui promeut le traitement et la transformation desmatières premières au niveau local afin de faire entrer le pays dans l'ère de l'émergence.

Le secteur pétrolier dispose de nombreuses opportunités d'investissements. En mars 2009, la société pétrolière Maurel & Prom a lancé l'exploitation du champ d'Onal avec un débit initial de 10 000 barils par jour. La production totale de ce champ est estimée à environ 104 millions de barils sur une vingtained'années. Avec la mise en exploitation de 2 autres champs, ceux de Gwedidi et Omko, Maurel & Prom a atteint une production de 16 750 barils par jour.

Par ailleurs, le 10ème appel d'offres pour 42 blocs pétroliers en mer profonde d'une superficie de 110 000 m2 sera lancé en octobre, tandis que le Conseil des Ministres du 24 juin 2010 a annoncé la mise en place d'un environnement fiscalincitateur pour les opérateurs de la filière.

Source photo : http://www.maureletprom.fr

Legabon.org, le 24 août 2010

 
Gabon industriel : Une levée de fonds de 7 milliards de F CFA pour Petro Gabon
La société Petro Gabon, 2è entreprise sur le marché de la distribution de produits pétroliers, a ouvert depuis le 5 juillet une opération de souscription à un emprunt obligataire pour un montantplafonné à 7 milliards de F CFA. Petro Gabon est le 4è opérateur économique à faire appel à ce système de levée de fonds pour financer son développement.

Les premiers pas de Petro Gabon à la Bourse des valeurs mobilières d'Afrique centrale (BVMAC) ont été officiellement réalisés en début de mois. Jusqu'au 30 juillet, les investisseurs pourront souscrire une part de l'emprunt obligataire lancé parPetro Gabon pour un montant minimum d'émission de 10 000 F CFA avec un intérêt de 6%. Cet emprunt courra sur 7 ans mais il pourrait être prolongé si le plafond des 7 milliards n'est pas atteint, avec l'aval de la Commission de surveillance du marché financier (COSUMAF).

Selon les analystes, cette hypothèse serait peu probable, compte tenu de l'engouement national et sous-régional que suscitecette opération financière. Si, au contraire, le plafond des 7 milliards était dépassé, Petro Gabon pourrait procéder soit à un arbitrage, auquel cas les particuliers seraient prioritaires, soit à l'absorption du surplus. En effet, le besoin de financement de Petro Gabon s'élèverait en fait à 9,2 milliards de F CFA.

Petro Gabon est le 4è opérateur économique à émettre un emprunt sur le marchéboursier sous régional via la BVMAC. Lors d'une conférence de presse à Owendo le 21 juillet dernier pour la présentation de l'emprunt, le Président de la COSUMAF, Alexandre Gandou, a défini la levée de fonds comme étant : « Un outil de financement long qui vient compléter les outils de financement courts et moyens proposés par le secteur bancaire ». L'emprunt obligataire de Petro Gabon met donc enexergue la fonction effective et de profitabilité de la levée de fond, outil communautaire lancé en 1998.

Rappelons que cette opération de financement doit permettre à Petro Gabon de mener à bien son projet de développement. Ce dernier a pour but d'élargir les investissements de la société dans les secteurs d'activités tels que les stations services, la vente des produits pétroliers, le gaz...
tracking img